Le groupe de Bugojno

Publié le 18 Janvier 2011

Le groupe de Bugojno



Les unités armées de Croatie "les renards des montagnes", plus connues sous le nom de groupe de Bugojno ou encore groupe du phénix, est l'appellation donnée au groupe paramilitaire de nationalistes croates qui pénétrèrent sur le territoire de la Yougoslavie le 20 juin 1972, dans le but de provoquer un soulèvement et de détruire la Yougoslavie. Le groupe de Bugojno avait été organisé par la Confrérie révolutionnaire croate (HRB), une organisation secrète fondée en 1961 en Australie et qui était active en Europe et aux États-Unis. La Confrérie révolutionnaire croate s'était assignée pour but principal de libérer la Croatie de la Yougoslavie.

Après la répression du Printemps croate, la Confrérie révolutionnaire croate pensa que le moment était venu de provoquer un soulèvement armé. La Confrérie mobilisa rapidement des effectifs, des armes et des moyens financiers en vue d'envoyer un premier groupe dont la mission était de mener une insurrection sur le territoire de la Croatie méridionale, de la Lika et de l'Herzégovine. Le gros des combattants et de l'argent était venu d'Australie tandis que l'équipement militaire avait été acquis en Allemagne.

Après une brève formation dans un camp situé en Autriche, le groupe s'infiltra en Yougoslavie le 20 juin 1972 au travers de Dravograd, une petite ville du nord de la Slovénie. L'objectif était d'atteindre les montagnes de Raduša, dans la région de l'actuelle municipalité d'Uskoplje en Bosnie-Herzégovine. Le 25 juin 1972 se produisit le premier accrochage entre le groupe de Bugojno et la milice que viendront épauler l'Armée populaire yougoslave et la Défense territoriale. Les forces yougoslaves étaient constituées par environ 30.000 hommes des trois groupes cités qui tentèrent d'anéantir le groupe de Bugojno. Elles finiront par y parvenir en recourant à des informateurs et à la Direction de la Sûreté de l'Etat (UDBA), mais pas avant le 24 juillet 1972.

Au cours des combats dix membres du groupe de Bugojno perdirent la vie en différents endroits de la Bosnie-Herzégovine et dix autres furent capturés puis exécutés. Ils seront abattus à Rakovica tout près de Sarajevo. L'incursion du groupe de Bugojno mit en émoi aussi bien le Parti communiste que l'armée et la police, ce que le président Tito reconnut lui-même en déclarant "... on en a pris une bonne sur la tête...".

Dix-neuf membres de la Confrérie révolutionnaire croate constituèrent le groupe de Bugojno :

 

  • Ambrozije Andrić
  • Adolf Andrić
  • Pavao Vegar
  • Ilija Glavaš
  • Đuro Horvat
  • Vejsil Keškić
  • Viktor Kancijanić (Kocijančić)
  • Petar Bakula
  • Ludvig Pavlović
  • Mirko Vlasnović
  • Ilija Lovrić
  • Filip Bešlić
  • Stipe Ljubas
  • Vlado Miletić
  • Vinko Knez
  • Ivan Prlić
  • Nikola Antunac
  • Vilim Eršek
  • Vidak Buntić

Rédigé par brunorosar

Publié dans #La diaspora

Repost 0
Commenter cet article