Kopački rit

Publié le 19 Septembre 2013

Le parc naturel de Kopački rit

 

Kopački rit est une zone humide peu commune: un delta intérieur plutôt que côtier, présentant des caractéristiques morphologiques et sédimentaires particulières. Il est situé dans la partie centrale de la plaine d’inondation du Danube, à la confluence du Danube et de l’un de ses cinq affluents principaux, la Drave. La Drave prend sa source dans les Alpes autrichiennes et, sur son cours relativement bref et rectiligne, arrose la Slovénie, la Croatie et la Hongrie. À la fonte des neiges, les eaux de crue atteignent le Danube avant que lui-même n’entre en crue. Les eaux de la Drave font barrage au moment de la crue du Danube (normalement en mars) de sorte que celui-ci sort de son lit au nord et à l’ouest du confluent créant ainsi, pendant environ un mois, une zone totalement inondée - Kopački rit. Lorsque les eaux se retirent, la région devient une mosaïque de lacs, de roselières et de forêts riveraines.

 

Cette interaction entre l’eau et la terre est à l’origine d’une productivité et d’une diversité biologique très élevées. Le triangle terrestre entre le Danube et la Drave (appelé en Croatie, Baranya et en Hongrie Baranja), a toujours attiré la faune et les hommes qui exploitent les riches ressources de la forêt, le poisson, le gibier et les terres agricoles.

 

Tous les aspects de la faune et de la flore naturelles de Kopački rit ont fait l’objet de recherches approfondies pendant de nombreuses années, recherches dont on trouve des traces jusqu’au 17e siècle. La végétation des eaux libres et permanentes est dominée par les nénuphars. Les roseaux et les massettes colonisent en premier les eaux ouvertes, suivis des saules blancs et des peupliers noirs et blancs. Dans certaines zones, des peupliers américains exotiques ont été plantés pour l’exploitation forestière mais il est prévu d’en éliminer la majeure partie. Étant donné que la région est naturellement aussi humide, les forêts climaciques de chênes ne se trouvent que sur les terrains plus élevés à la limite du site.

 

Kopački rit est la frayère la plus vaste et la plus importante du haut Danube et du Danube central pour toutes les espèces de poissons de la région (44 espèces de poissons répertoriées). La zone naturelle est traditionnellement un centre de pêche. En outre, plusieurs bassins de pisciculture ont été aménagés dans les zones partiellement mises en valeur. Parmi les mammifères, 54 espèces ont été enregistrées: le cerf commun et le sanglier sont chassés dans certaines parties de la région tandis que la loutre européenne et la martre des pins y sont communes.

 

Les populations d’oiseaux sont la caractéristique la plus spectaculaire du site: 285 espèces y ont été répertoriés, parmi elles une solide population reproductrice de fuligules nyroca (espèce classée vulnérable à l’extinction dans le Livre rouge de l’UICN) et 20 couples de pygargues à queue blanche qui se reproduisent à Kopački rit ou dans les environs. Cette espèce était, il y a peu encore, considérée comme menacée d’extinction et l’UICN la considère encore «quasi menacée». Toutefois, la population mondiale de cet oiseau est estimée à 7000 spécimens et le long de la Drave, il y en a environ 100 couples. Sa survie en tant qu’espèce reproductrice et sa récente expansion en Europe centrale sont dues à l’existence de deux sites croates inaccessibles, Lonjsko Polje et Kopački rit. Le pygargue à queue blanche de Kopački rit est en concurrence pour les sites de nidification avec le faucon sacré dont environ cinq couples nichent dans le site. La concentration de faucons sacrés est importante mais, une fois encore, ne constitue qu’une fraction de la population mondiale. La présence, en tels effectifs, de ces deux oiseaux prédateurs situés en haut de la chaîne alimentaire illustre cependant la santé biologique et la richesse du site.

 

Kopački rit a servi de refuge à de nombreuses espèces d’oiseaux reproducteurs, notamment les piscivores, en des temps où l’on se préoccupait moins de la conservation le long du Danube. Aujourd’hui, le millier de hérons cendrés, plusieurs centaines de couples de hérons transsahariens, toute la gamme des pics européens et beaucoup d’autres oiseaux nicheurs forment le noyau d’autres colonies d’oiseaux qui sont vulnérables ailleurs. Le site est donc un «bassin génétique» pour de nombreuses espèces en bonne santé ainsi qu’un refuge pour celles qui sont menacées d’extinction».

 

Refuge pour des populations nidificatrices, Kopački rit est aussi, à l’automne, un site de repos important pour de nombreux oiseaux migrateurs, en particulier la spatule d’Europe (environ 1000 spécimens ou 10% de la population d’Europe centrale et de l’Est). Enfin, le site abrite des populations d’importance internationale d’oiseaux hivernants - par exemple 14 000 canards et 12 000 oies.

 

 

 

 

Kopački rit

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Localités et destinations

Repost 0
Commenter cet article