Josip Boljkovac

Publié le 18 Septembre 2013

Crimes de guerre : un ex-ministre croate inculpé

 

 

Un ancien responsable du renseignement yougoslave et ex-ministre croate de l'Intérieur, Josip Boljkovac, 93 ans, a été inculpé aujourd'hui par la justice croate pour l'exécution à la fin de la Seconde guerre mondiale d'une vingtaine de civils soupçonnés de collaboration avec le régime pro-nazi croate. Il s'agit de la première inculpation en Croatie traitant de ce genre de crime.

M. Boljkovac est accusé d'avoir ordonné l'incarcération et l'exécution de 21 civils à l'époque où il était un des responsables des services secrets des «partisans» communistes (OZNA), sous la commande du maréchal Josip Broz Tito, le futur dirigeant de la Yougoslavie communiste, indique le Parquet de Zagreb.

Les victimes avaient été arrêtées à Duga Resa, au sud-ouest de Zagreb, et tuées en mai et juin 1945. M. Boljkovac avait été arrêté en 2011 et placé en détention provisoire pendant un mois, dans le cadre de l'enquête portant sur ces mêmes crimes. Il avait alors rejeté toutes les accusations portées à son encontre.

En raison de son âge et de sa santé précaire, il avait alors passé l'essentiel de son temps derrière les barreaux dans un hôpital pénitentiaire. Josip Boljkovac a été le premier ministre de l'Intérieur croate après la proclamation par la Croatie de son indépendance de la Yougoslavie en 1991.

 

 

Source : lefigaro.fr, le 17 septembre 2013.

 

 

 

 

 

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Hommes politiques, militaires et diplomates

Repost 0
Commenter cet article