Jelena Prtorić

Publié le 22 Avril 2013

Jelena Prtorić

 

  

I Curriculum Vitae

 

Expériences professionnelles

2012 : Contrat d'alternance à Francetv Info

2012 : Rédactrice pour le site Film Industry Network
-Rédaction des articles, critiques de cinéma, interviews (en anglais)

2012 : Stagiaire chez Euronews
-Rédaction des articles destinés au site web (anglais et français)
-De la mise en ligne de contenu multilingue
-Aide à la gestion de nos pages sur les réseaux sociaux
-Sélection de contenu spécifique au site web

2011 – 3 mois
Stage à l'Institut français de Zagreb, Croatie

Rédaction de divers types des articles pour le site de l'Institut en français et croate, promotion des activités de l'Institut, traduction)

2009 → actuellement
Traductrice

Traductions publiées : C.Chabouté : Tout seul, Zoé, La Bête, Pleine Lune, Sorcières, Quelques jours d'été ; Matz-Jacamon: Le Tueur ; Wazem-Peeters: Koma.

2009 – 2011
Professeur de français/italien (aux écoles de langues à Zagreb, Croatie)

-Préparation des plans de cours et du matériel d’enseignement ; préparation, administration et notation des examens et des travaux; élaboration du contenu des cours.

Formation

2011-2013
Ecole de journalisme Sciences Po Paris

- Spécialité web/option reportage télé
Ateliers radio et web en anglais; Ateliers télé et presse écrite en français

2009-2011
Faculté des Lettres et Sciences humaines, Zagreb, Croatie

Langue et littérature russe ; Littérature comparée

2004-2010
Faculté des Lettres et Sciences humaines, Zagreb, Croatie

Master en langue et littérature française/italienne
-Mention "très bien"

Langues et langages

Croate (serbe, bosniaque, monténégrin) : langue maternelle
Anglais : courant (TOEFL IBT test en 2010 108/120)
Français : courant (DALF examen en 2010 niveau C1)
Italien : courant (niveau C1)
Russe : bon niveau (lu) ; niveau débutant (parlé, écrit)
Espagnol : niveau basique (compréhension orale et écrite)

Divers

Montage son et vidéo (Final Cut Pro, Protools)

Photographie

Cinéma
Cinéma italien néoréaliste, Nouvelle Vague française ; cinéma d’auteur

Bandée dessinée

Théâtre
Aide à l'organisation du FRASK, festival de théâtre universitaire francophone a Zagreb, 2009-2011 ; pratique du théâtre

 

 

II. Article

 

La loi que la plupart des citoyens croates caractérisaient de “honteuse”, “rétrograde” ou tout simplement “scandaleuse” est entrée en vigueur le 18 juillet 2009. Depuis, la Croatie peut “être fière” de cette nouvelle loi relative à la procréation humaine médicalement assistée, classée parmi les plus restrictives et archaïques d'Europe.

Si vous éprouvez des difficultés à concevoir un enfant, vous ne pourrez bénéficier de procréation médicalement assistée si vous n'êtes pas marié ou si ne pouvez pas prouver que vous vivez avec votre partenaire depuis au moins trois ans. Mais qu'en est-il des homosexuels? Comment peuvent-ils faire valoir leurs droits  (garantis par ailleurs par la Constitution) et espérer connaître les joies de la parentalité? Il faut être responsable pour avoir un enfant, mais la responsabilité n'est-elle pas représentée par l'institution du mariage? D'après le ministre croate de la santé, Darko Milinović, la réponse serait “oui” et se baserait sur ses consultations avec l'Église catholique. Même s'il a estimé “que la nouvelle loi préviendra les malversations”, il insistait plutôt sur le rôle de l'Église. Quand on vit en République indépendante et souveraine croate, faut-il que l'Église se mêle de ce qui ne la regarde pas? Si les spécialistes en médecine sont d'accord pour dire que la loi interdisant la congélation d'embryons et limitant à trois le nombre d'embryons utilisés dans la pratique de la fécondation in vitro ne peut pas être bonne pour la femme, comment l'Église (qui d'un côté prêche la nécessité de procréation et de l'autre renie les relations hors-mariage) pourrait prétendre autrement?

 

Paradoxe croate

Les médias croates ont diffusé une nouvelle intéressante : à Solin, une localité dalmate du sud de la Croatie, débutera prochainement la construction d'une nouvelle église et d'un centre pastoral, un “complexe religieux” qui s'étendrait sur une superficie de plus de 2000 mètres carrés. Solin compte environ 25 000 habitants et l'année dernière 183 enfants n'ont pas pu s'inscrire à l'école maternelle, faute de places. En outre, Solin se voit amputée de deux écoles et d'une salle de sport qui auraient dû être construites pour septembre. La construction de la salle de sport n'a toujours pas débuté, faute d'argent, et il en est de même pour les deux écoles. Paradoxalement, Solin, qui possède actuellement six églises, a trouvé les fonds pour en ériger une septième, qui devrait voir le jour d'ici peu. Un procès d'anti-sécularisation est en cours alors que l'on attend que le Conseil constitutionnel croate vérifie la conformité de la loi votée avec la constitution.

 

Source : journaleuropa.info, le 8 septembre 2009

 

 

 

 

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Journalistes, chroniqueurs et photographes

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article