Damir Hršak

Publié le 22 Avril 2013

Damir Hršak, premier homme politique à faire son coming out

Damir Hršak a officiellement déclaré son homosexualité dans un entretien accordé à H-Alter. Candidat du parti travailliste aux prochaines élections européennes, il est le premier homme politique à faire son coming out. Militant depuis plus de vingt ans en faveur des droits des LGBTI, il assure néanmoins que son orientation sexuelle est avant tout une affaire privée.

(Avec Index) - Professeur à la faculté de métallurgie de Zagreb, principal rédacteur en chef de la revue scientifique internationale L’approche holistique de l’environnement, expert à l’agence publique slovaque pour la recherche et le développement, collaborateur régulier du mensuel politique La Gauche croate, actif depuis plus de vingt ans dans des associations s’occupant des droits de l’homme et du droit des animaux, voilà ce que fait Damir Hršak.

Mais Damir Hršak, c’est aussi le premier homme politique croate à avoir publiquement déclaré son homosexualité. Il se présente aux élections européennes pour le parti travailliste croate, formation très marquée à gauche.

« Le fait que je sois gay, il n’y a pas de quoi en être fier, ni de quoi avoir honte. L’orientation sexuelle est un élément neutre de l’identité d’un individu. En revanche, je suis fier de mon activisme LGBTI. Se battre pour que tous les humains soient acceptés, créatifs et plus heureux, est pour moi une obligation morale », déclarait-il à H-alter.

« J’ai fondé Iskorak [1]. Je suis heureux de voir qu’en un peu plus de dix ans, cette ONG a permis à tant d’activistes LGBTI compétents et cohérents de s’épanouir. C’est bien qu’aujourd’hui il soit plus facile d’être une personne LGBTI heureuse en Croatie qu’avant la création d’Iskorak » poursuivait Damir Hršak.

Cependant, il ne considère pas son coming out comme du pragmatisme politique. En tant que « Parti de la gauche moderne », selon ses propres mots, le parti travailliste croate rend l’homophobie passible de sanction pour ses adhérents. D’ailleurs, la question de l’orientation sexuelle y est considérée comme une affaire privée.

Damir Hršak assure que s’il est élu au Parlement européen, il poursuivra son engagement au sein de la société civile, qu’il juge essentiel. « Dans les autres pays de l’UE, la société civile préfère que les eurodéputés aient fait leurs preuves sur la scène publique avant d’entrer au Parlement européen, pour pouvoir leur soumettre avec confiance leurs requêtes et suggestions. La société civile croate peut compter sur moi car j’ai collaboré activement à la défense des droits de l’Homme et mon combat a toujours été cohérent. »

Il a en outre critiqué l’attitude de la coalition de centre-gauche qui avait promis une sorte de PACS pour les couples homosexuels pendant la campagne des dernières législatives, mais qui n’a toujours rien fait.

« Ils n’ont rien dit de leur intention de demander la bénédiction de l’Église. S’ils ne l’obtiennent pas, ils hausseront les épaules tristement et ce sera tout. La coalition Kukuriku a trahi les travailleurs, pourquoi serait-elle loyale vis-à-vis de la communauté LGBTI ? », conclut Damir Hršak, amer.

[1] ONG pour défendre les droits des minorités LGBTI contre toute forme de discrimination, NdT

Par Claire Vallet

Source : balkans.courriers.info

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Hommes politiques, militaires et diplomates

Repost 0
Commenter cet article