Le KK Cedevita

Publié le 4 Juillet 2013

Cedevita : le club croate qui monte, qui monte...

 

 

Ne vous y trompez pas ! Si Andrija Zizic et le Cedevita Zagreb n’avaient pas laissé un souvenir impérissable (défaite 80-77) lors de leur visite au Colisée, en janvier 2010, il ne faut surtout pas juger le club croate à l’aune de cette précédente confrontation entre les deux équipes. Le Cedevita Zagreb est en effet le club qui monte en Croatie.

Propriété de Emil Tedeschi, le président-fondateur du groupe Atlantic, le Cedevita - du nom d’une marque de boisson très répandue dans les pays de l’ex-Yougoslavie - a réussi une entrée tonitruante dans la cour des grands d’Europe en atteignant cette année le final four de l’Eurocup.

Grâce à un recrutement impressionnant (Draper, Edwards, Wright, Rudez, Zizic…) la formation dirigée par Aleksandar Petrovic a également atteint pour la première fois de son histoire la finale du championnat croate (défaite 3 à 0 face au KK Zagreb).

 

Dontaye Draper, la clé

Ambitieux, doté de moyens conséquents, le club croate n’entend pas en rester là et espère bien frapper à brève échéance à la porte de l’Euroleague.

Meilleur marqueur de l’Eurocup la saison dernière (20,9 pts de moyenne), le meneur américain au passeport croate, Dontaye Draper, a rempilé jusqu’en 2013 et sera à nouveau le leader d’une formation largement renouvelée à l’inter-saison. Le nouveau coach, Drazen Anzulovic, champion de Croatie avec le Cibona puis champion de Belgique avec le Spirou Charleroi, pourra également compter à l’intérieur sur les expérimentés Vukusic et Bazdaric ainsi que le pivot US, Chris Owens, vu à Gravelines en début de saison. Rien que du solide. Du très solide.

 

 

Source : lejsl.com, le 8 juillet 2011.

 

 

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Basket-ball

Repost 0
Commenter cet article