Višnja Machiedo

Publié le 10 Octobre 2010

Višnja Machiedo


 

Višnja Machiedo, essayiste et traductrice littéraire, est née le 27 mars 1940 à Zagreb où, après avoir passé le baccalauréat au lycée classique, elle fait les études de langue et de littérature françaises et de littérature comparée, et se distingue aussi comme actrice dans le Théâtre d'étudiants expérimental de renom international à cette époque. En 1964, elle obtient le diplôme de fin d'études de deuxième cycle, avec le titre de professeur, trouve un emploi fixe (comme conseiller pour les livres étrangers, chez une maison d'édition et de commerce) et poursuit les études du troisième cycle de littérature comparée à l'Université de Zagreb. Avec son mari, italianisant et professeur, elle séjourne au cours de 1969 et de 1970 en Italie, où elle peut perfectionner son italien et s'adonner à plein temps soit à la traduction soit à la critique littéraire. Dès 1972, quand les ouvrages publiés lui confèrent le brevet de «libre artiste», elle gagne modestement sa vie comme traductrice et critique indépendante. En s'occupant surtout des écrivains français, modernes et classiques, et des genres différents (poésie, prose, roman, drame; théorie, poétique, traductologie…), elle collabore tour à tour avec les éditeurs, la radio, les revues littéraires et le théâtre. Pour ses projets et recherches littéraires, elle bénéficie en France de plusieurs bourses: du Gouvernement Français (1981-1982, 8 mois à Paris), du Collège des traducteurs littéraires (1987, 2 mois à Arles), de la Direction du Livre et de la Lecture (1988, 2 mois à Paris) et, en 1995, elle est invitée de marque du Ministère des Affaires étrangères (2 mois à Paris)…

Sa double créativité s'avère dans ses ouvrages anthologiques de conception originale, où l'art de traduire et l'écriture herméneutique se succèdent en alternance et s'amplifient de concert. Dans ses livres d'études et d'essais plus récents se révèle encore mieux l'envergure de son écriture comme résultat personnel de sa sensibilité et de son imagination poétiques, des recherches scientifiques et des théories littéraires. En 1993 l'Association des traducteurs littéraires croates (DHKP) lui décerne le Prix de la meilleure traduction; en 1995 elle reçoit aussi la Distinction honorifique de l'Institut italien de culture. En 1997, en tant qu' essayiste et traductrice, elle est nommée Chevalier de la Légion d'honneur, et obtient, la même année le Prix de la ville de Zagreb pour son anthologie des (et sur les) poètes français du 20ème siècle. En 2010 elle reçoit le Prix Iso Velikanović per opera omnia.

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Intellectuels et activistes

Repost 0
Commenter cet article