Saint-Jean d'Oruda

Publié le 28 Février 2012

Saint-Jean d'Oruda

 

 

L’îlot d’Oruda, au large de  Mali Lošinj, se situe à quelques centaines de mètres de l’îlot de Palacol sur lequel se trouvent les vestiges (bien connus) d’un fortin byzantin. Oruda mesure environ 950 x 350 m, soit une surface de 36 ha, et culmine à seulement 13 m au-dessus du niveau de la mer. Son accès est rendu difficile par une grève rocheuse continue – à l’exception de rares petites criques vaseuses – et l’absence de ponton. L’îlot, inhabité, se présente comme un vaste champ de chardons et de buissons épineux ponctué de quelques bosquets. Au centre de l’îlot, les ruines d’une église sont dissimulées et envahies par une importante végétation. Il s’agit d’un édifice de petites dimensions, dont l’abside centrale semi-circulaire est partiellement conservée en élévation ; le reste de l’église est enfoui sous un monticule de pierres. Une absidiole, au sud, semble appartenir à une seconde phase ; on observe également des vestiges de maçonneries le long du flanc nord de l’église. Un plan partiel et une esquisse de restitution axonométrique ont été publiés par A. Mohorovičić.

 

 

En typologie, Saint-Jean d’Oruda s’inscrit parfaitement dans la famille de ces simples chapelles à nef unique et à abside semi-circulaire que l’on identifie à des petits sanctuaires monastiques (cf. supra). Saint-Jean s’en distingue cependant par l’adjonction d’une chapelle latérale indiquant une évolution dans les besoins du culte. Selon les recherches de A. Mohorovičić, le vocable primitif de l’église serait Saint-Pantaléon, référence directe à l’église d’Orient. Sa situation, sur un îlot perdu, pourrait convenir à un ermitage de quelques moines, mais sa proximité avec une petite garnison byzantine doit être prise en considération et nous interroger sur le rôle de Saint-Jean.

 

 

Source : Sébastien Bully et Morana Čaušević-Bully , « Le monachisme insulaire dans l’archipel du Kvarner (Croatie) entre le ve et le xie siècle. Projet de recherches archéologiques, 2011-2014 », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA


http://cem.revues.org/index12017.html 

 

 

http://www.delo.si/assets/media/picture/20110307/nevenkahorvat.jpg

 

Oruda à l'avant-plan, à l'arrière l'îlot de Palacol

 


 


Rédigé par brunorosar

Publié dans #Localités

Repost 0
Commenter cet article