Volontaires pour l'Espagne (II)

Publié le 21 Janvier 2010

Les volontaires yougoslaves après la défaite de la République espagnole


Après la défaite de la République espagnole, les volontaires yougoslaves ayant survécu à la Guerre civile (520) se retrouvèrent dans les camps de concentration en France : Gurs, Vernet, Argelès. Dans ces camps, plus de 5.000 combattants d'Espagne furent internés (des Yougoslaves, des Allemands, des Italiens, des Polonais, des Hongrois, des Roumains, des Bulgares, des Tchèques, des Slovaques et d'autres). En Yougoslavie, le PCY organisa (Lengel-Krizman, 1986 ; Pešić 1986) massivement la collecte et l'envoi d'aide (en argent, nourriture, habits, médicaments, livres), aux Yougoslaves prisonniers en France ; par la suite, il développa une large action politique en vue de leur retour sans encombre en Yougoslavie. C'est ainsi qu'il récolta plus de 300.000 signatures de citoyens demandant au gouvernement Cvetković-Maček, d'autoriser le retour au pays des volontaires de la Guerre d'Espagne.

Comme on le sait, les autorités yougoslaves se refusèrent instamment à accorder l'autorisation au retour pour ces volontaires : "En ce qui concerne le retour de ces volontaires de chez nous, qui pour la plupart sont des communistes, il a été décidé par le Ministère des affaires intérieures, que chacun d'entre eux doit annoncer par écrit à notre légation de Paris, qu'il se repent de s'être porté volontaire et qu'il se détourne de toute activité communiste à son retour au pays" (Position du Quartier-Général de l'armée yougoslave du 20 novembre 1939, in : Petranović, Zečević, 1988, 393). Des émissaires du gouvernement se rendirent même dans les camps, dans le but de convaincre les internés de remplir des déclarations individuelles dans lesquelles ils auraient, de manière convenue, exprimé leurs regrets pour leur action volontaire aux côtés de l'Espagne républicaine (aucun n'a accepté !).

Lorsque la France capitula, le 22 juin 1940, grand fut le danger que les anciens combattants d'Espagne ne fussent abattus ou transférés dans des camps en Allemagne. Les Comités nationaux du PCY, à l'intérieur des camps, prirent la décision d'organiser rapidement des points pour le rapatriement des internés. Des 250 volontaires yougoslaves d'Espagne ayant réussi à gagner la Yougoslavie depuis la France - par les canaux illégaux du PCY - 130 sont morts dans la guerre de libération nationale (1941-1945). Lors des grandes opérations finales contre les forces fascistes sur le territoire yougoslave, toutes les quatre armées yougoslaves de libération nationale furent dirigées par d'anciens volontaires yougoslaves de la guerre d'Espagne (Koča Popović, Peko Dapčević, Kosta Nadj et Petar Drapšin). Il ne fait aucun doute que les "Espagnols" représentèrent une idée supérieure auprès du peuple et des combattants et participèrent d'un véritable culte du courage personnel, du patriotisme et du dévouement à la lutte contre le fascisme.

Par Avgust Lešnik

Source : Les volontaires yougoslaves/slovènes dans la Guerre civile espagnole (1936-1939) [document PDF]

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Espagne-Croatie

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article