Le camp de concentration de Velepromet

Publié le 19 Novembre 2010

Le camp de concentration de Velepromet


 

Le camp de Velepromet est un camp de concentration à proximité de la ville de Vukovar. Des prisonniers croates, militaires et civils, y ont été détenus par les forces serbes durant la guerre en ex Yougoslavie. Ce camp a été fermé en mars 1992. D'après le Tribunal pénal international pour l'ex Yougoslavie, 1200 personnes ont été détenues à Velepromet

Après la bataille de Vukovar, l'Armée populaire yougoslave et les forces paramilitaires serbes ont improvisé un camp dans les installation de l'entreprise Velepromet où furent enfermés un millier de Croates. L'identification et la séparation des prisonniers commençait en séparant d'un côté les hommes et de l'autre les femmes et les enfants. Chaque groupe était ensuite amené pour être interrogé. Les hommes étaient passé à tabac et certaines femmes ont été violées.

Quelques témoignages :

Les forces serbes ne contrôlaient pas seulement les activités policières et judiciaires dans le district mais aussi les services judiciaires. Une femme affirme avoir été amenée devant le Tribunal de la République serbe de Krajina et avoir été accusée de "génocide contre les Serbes". Elle a été condamnée à 15 ans de prison et ramenée au camp de Velepromet.

Beaucoup étaient contraints à des travaux forcés tels que la réparation de toits ou l'enterrement des morts dans des fosses. D'après plusieurs détenus, des membres des unités de Vojislav Šešelj étaient présents dans la prison.

Un témoin dit avoir été amené dans une pièce de 100 mètres carrés où se trouvaient 260 détenus. Toute la nuit des détenus en furent retirés et ceux qui restaient ont pu entendre des tirs d'armes laissant penser que les autres étaient exécutés.

Selon un autre témoin, les prisonniers étaient répartis en trois endroits : le sous-sol, une petite pièce située près du poste de garde, la menuiserie. D'après un rapport, plusieurs membres de la JNA assistés par des "tchetnick" ont emmené huit prisonniers du hangar où ils étaient détenus, leur ont attaché les mains avec du fil de fer, les ont liés à une haute clôture en fil de fer barbelé à proximité du hangar et les ont fusillés. Un rapport fait également mention d'un groupe de 25 prisonniers qui auraient été séparés et passés par les armes.

Le lieu d'exécution était éloigné d'une cinquantaine de mètres des hangars et tous les prisonniers étaient en mesure d'assister aux exécutions.

Une scène de décapitation est également rapportée ainsi qu'un homme découpé en deux à la scie électrique.

 

http://blog.vecernji.hr/sandra-sabljak/wp-content/blogs.dir/81/files/stajicevo/velepromet4.jpg

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Serbie-Croatie

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article