La propolis native

Publié le 11 Février 2011

Les propriétés antioxydantes de la propolis native de Croatie

 

 

Etude scientifique sur la propolis native de Croatie
Titre Original : Oxidant/antioxidant properties of croatian native propolis

Sobocanec S., Sverko V, Balog T., Saric A., Rusak G., Likic S., Kusic B., Katalinic V., Radic S., Marotti T.

Dans cette publication, la propolis native ou « Native Propolis » a été définie comme de la poudre de propolis récoltée dans les région continentales de Croatie et préparée selon un procédé breveté préservant toutes les qualités nutritionnelles et organoleptiques naturelles de la propolis. Neuf composés phénoliques ont étés mis en évidence par chromatographie liquide à haute performance (HPLC). Parmi ses substances, la chrysine était la plus présente (2478,5 ?g par g de propolis). Contrairement à l’activité antioxydante modérée de la propolis examinée in vitro (ferric reduction/antioxidant power; FRAP-assay), la propolis en tant que complément alimentaire a modulé les enzymes antioxydantes (AOE) et a diminué de façon significative  les processus de peroxydation lipidique (LPO) dans le plasma, le foie, les poumons et le cerveau des souris. Cet effet a varié selon la dose et selon tissu. La plus petite dose (100 mg /g de poids corporel) a protégé le plasma de l’oxydation, tandis que que la dose la plus élevée (300 mg/g de poiuds corporel) a été pro-oxydante. L’hyperoxie (oxygène normobare à long-terme) augmenté la peroxydation lipidique pour les trois organes testés. La plus grande vulnérabilité au stress oxydatif  a été observée dans les poumons où l’hyperoxie n’a pas été associée à l’augmentation des AOE. La propolis a protégé les poumons par l’augmentation de l’activité de la catalase (CAT). Cela est d’une importance primordiale pour les poumons étant donné que les poumons d’animaux adultes sont hautement vulnérables au stress oxydatif à cause de leur incapacité à augmenter l’activité des AOE. En raison de ses fortes capacités anti-oxydantes et éliminatoires, la propolis native pourrait être utilisé en tant qu’anti-oxydant à base de plantes efficace non seulement dans des conditions physiologiques mais aussi dans les cas nécessitant une concentration prolongée élevée en oxygène.

source : Journal of agricultural and food chemistry, 2006, vol. 54, no21, pp. 8018-8026 (à télécharger sur le site de l’Institut de l’Information Scientifique et Technique du CNRS).

Source : nativepropolis.com

 

 

 

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Santé

Repost 0
Commenter cet article