La Chapelle de Jésus Blessé à Pleško Polje

Publié le 3 Décembre 2009

La Chapelle de Jésus Blessé à Pleško Polje


Sur un vaste champ à proximité de l'Aéroport de Zagreb repose la chapelle de Jésus Blessé. Elle avait été élevée et aménagée par la veuve du gentilhomme Ladislav Plepelić en 1758. La chapelle avait recelé un document datant de l'année 1767, actuellement conservé au Musée de Turopolje, qui laisse voir que les Plepelić avaient continué de s'occuper de la chapelle :

"Puisqu'il est nécessaire que la chapelle de Jésus Souffrant tout près du village de Selo, sur la propriété du même nom, et sous la juridiction de la commune seigneuriale de Turopolje dans le comitat de Zagreb - qui a récemment été construite en bois - soit non seulement pourvue d'un soubassement mais aussi pavée de pierre et dotées d'autres bénéfices allant de pair, afin d'améliorer le service de Dieu et d'attiser parmi la population voisine la flamme de la dévotion catholique car elle est fameuse par des miracles universellement connus. Or, pour ce faire, il n'y a pas de moyens financiers, c'est pourquoi les détenteurs de ce document, les sages Mihajlo et Juraj Mišerić, sont envoyés de ce domaine et endroit de Pleso, qui par la grâce de Dieu est sain et où l'on n'y soupçonne la moindre infection pestilentielle - dans divers coins de la Croatie afin de recueillir des contributions en argent et nourriture. C'est pourquoi nous prions fort poliment tous les fidèles du Christ de tout ordre, position, dignité, honneur et majesté, qui verraient, liraient, entendraient ce document, de non seulement laisser passer sans encombre en tout lieu les détenteurs de ce document mais d'aider au but indiqué par leurs pieuses contributions selon leurs moyens. Que pour cela la bénédiction de Dieu leur soit une récompense éternelle.

Dans ma résidence de Pleso, 5. II. 1767.

Lu et rédigé par moi, Ivan Plepelić de Pleso, notaire assermenté de la commune seigneuriale de Turopolje et administrateur de ladite chapelle."

Parmi toutes les informations intéressantes qu'apporte ce document, peut-être faut-il retenir qu'à cette époque toutes les couches sociales étaient mises à contribution dans la rénovation des chapelles en bois de la région.

Il ressort de la visite canonique de 1799 que la chapelle était spacieuse et pourvue d'un clocher en bois au-dessus de l'entrée principale. Elle était construite en pièces de chêne tandis que le plafond et les parois étaient peintes. Le sanctuaire était muni d'une fenêtre, deux quant à la nef.

Cette chapelle fut elle aussi rénovée par des maîtres artisans de la Posavina.

Aujourd'hui la chapelle de Jésus Blessé a une valeur exceptionnelle en raison de la décoration de la façade. Y était peinte en couleur l'année 1896, ce qui selon le type de chapelle et l'ouvrage des planches (ayant été sciées) peut correspondre à l'année de la construction.

Les fondations sont en brique tandis que le sol en dalles de pierre repose sur du béton. La charpente de même que les parois sont sciées et jointes selon "l'angle allemand".

Les pannes sablières ("Nastenja") affleurent largement au-delà du mur de façade et reposent sur les colonnes latérales du porche. Ce dernier offre un heureux résultat en matière de sculpture avec le clocher disposé de façon peu ordinaire. Le toit à pignon avait été prolongé en façade de sorte que le clocher repose et s'étire sur les colonnes centrales du porche placées vers le milieu de l'entrait. Le clocher est recouvert de planches et de lattes posées verticalement.

Les colonnes du porche ont été sculptées tandis que les planches du pignon sont décorées par de riches ornements ("špicirung") aux couleurs vives. Les pannes sablières sont également peintes. La rive de pignon a été incisée par des décorations en forme de gouttelettes peintes. De même que les autres ornements elle arborait les couleurs du drapeau tricolore croate : rouge, blanc, bleu.

Source

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Architecture et édifices

Repost 0
Commenter cet article