Ivan Enjingi

Publié le 20 Janvier 2010

Ivan Enjingi : vigneron en Slavonie

 


Ivan Enjingi est un modèle pour de nombreux vignerons privés croates. Cet exploitant de Hrnjevac s'est engagé dans les années quatre-vingt pour le droit du vigneron à disposer d'une appellation complète de son vin. Et il a été l'un des premiers à propager la viticulture bio dans son pays.

Ivan Enjingi est très connu dans les groupements de vignerons slavoniens. Ses vins sont appréciés et recherchés au niveau international. Malgré son succès, Enjingi est resté modeste et est resté absent des concours et des oscars. Son argumentation est évidente : "Je suis le mieux placé pour connaître mes vins". Mais il en est parfois tout autrement. C'est ainsi qu'il a gagné le Decanter Award 2004 à Londres. Le jury de la célèbre revue oenologique Decanter a testé plus de 500 vins du monde entier et a déclaré le "Vrenje barrique 98" meilleur vin du monde dans sa catégorie. Ivan Enjingi a également obtenu la médaille d'or avec son Welschriesling Vendange tardive 2002 dans la catégorie "Vins coûtant moins de 10 livres" et son Gewürztraminer Vendange 2009 lui a également apporté la médaille d'argent. Ces succès ne sont pas restés lettre morte dans son pays. La revue croate de la viticulture et du tourisme "Svijet u Čaši" a désigné Ivan comme vigneron croate de l'année.

 

 

 

 

Enfant, il allait déjà dans les vignes


 

Un grand vin est issu de l'amour que le vigneron porte à ses vignes. Il en est ainsi pour Ivan Enjingi. Sa famille a quitté la Hongrie au 19ème siècle et s'est établie sur la pittoresque colline de Hrnjevac en Croatie. Enfant, Enjingi travaillait dans les vignes des autres et portait de l'eau aux travailleurs journaliers. Jeune homme, il a travaillé dans plusieurs domaines de sa région jusqu'à ce qu'il puisse exploiter son propre vignoble dans la vallée de Požega au coeur de la Slavonie. Ses visions sont également devenues réalité. Année après année, il a agrandi son exploitation à près de 50 hectares et a posé la première pierre de la réussite de son exploitation familiale. Aujourd'hui, son fils Ivan, agriculteur diplômé, est venu le soutenir. Ils produisent ensemble Welschriesling, Gewürtraminer, Pinot Gris, Pinot noir, Sauvignon, Zweigelt, Cabernet Sauvignon et autres cépages. Leurs caves abritent sur milles mètres carrés des centaines de barriques en chêne de Slavonie. Enjingi senior et son fils comptent parmi les plus gros producteurs de vin de Croatie. Ivan Enjingi est un véritable modèle pour ses collègues suite à ses récompenses actuelles et à son rôle de pionnier dans la reconnaissance des droits du vigneron croate. Dans les années quatre-vingt, donc encore sous le régime socialiste, il a été à la base d'un amendement de la loi croate qui permet aux vignerons privés de mettre leur vin en bouteilles en indiquant la provenance géographique. Les vins d'Enjingi ont été les premiers sur le marché croate et dans la restauration à porter cette appellation, en bouteilles spéciales de Vetropack. Ivan Enjingi n'a pas seulement été à l'origine d'innovations marquantes dans le conditionnement et l'appellation de ses vins, mais bien dans la production elle-même. Il s'est prononcé très tôt en faveur des productions écologiques et a été le premier en Croatie à faire protéger ses appellations pour une certification AOC.

 

 

 

 

 

 

Vallis aurea - le Val d'or


Le domaine de la famille Enjingi se trouve dans la vallée de Požega, sur une terre chargée d'histoire. Les Romains l'appelaient déjà "Vallis aurea" - le Val d'or. C'est dans cette vallée fertile et sur les coteaux pittoresques de Krndija et Papuk que du vin a été produit bien avant la naissance du Christ. Au 13è siècle, les moines cisterciens entretenaient une cave légendaire dans leur monastère de Kutjevo. Aujourd'hui encore, le vin est entreposé dans les caves du cloître dans de vieilles barriques en chêne. Les collines pittoresques de Vrnje, Mitrovac, Vinkomir et Hrnjevac, vrais paradis des amateurs de bon vin, sont devenues entre-temps des lieux très appréciés des touristes. La famille Enjingi connaît de plus en plus de visites de l'étranger. La notoriété de cette exploitation familiale est très grande même à l'étranger suite aux prix qu'elle a reçus. Le prochain objectif : étendre le domaine et envisager l'expansion sur les marchés étrangers. Les conditions sont idéales compte tenu de l'adhésion de la Croatie à l'Union européenne.



Source  [document PDF]

 

 

 

 

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Arts et métiers

Repost 0
Commenter cet article