Hrvoje Dumančić

Publié le 6 Mai 2011

Hrvoje Dumančić

 

 

Sculpteur croate, Hrvoje Dumančić réunit dans sa vie ses deux grandes passions, ses amours pour les chevaux et l'art. C'est à l'âge de sept ans qu'il découvre sa passion des chevaux alors qu'il visite pour la première fois l'hippodrome de Zagreb. Il débute également l'équitation à ce jeune âge.


Arrivé au lycée, il gagne le titre de vice-champion dans le Junior Show Jumping National Championship. A ce moment-là, son amour pour les chevaux prend une autre dimension : l'art.

- "J'aime les chevaux depuis que, petit garçon, j'allais avec mes parents chez notre voisin qui possédait des chevaux pas loin de notre petite maison. J'ai toujours rêvé avoir un jour mon cheval. Quand j'ai eu sept ans, mes parents m'ont proposé de faire du sport et donc de choisir une discipline qui me plairait de pratiquer. Je choisis bien sûr l'équitation et pris rapidement plaisir dans le jumping... Je suis tombé amoureux des chevaux et cet amour, il me semble ne me quittera jamais... J'ai embrassé l'idée de devenir vétérinaire, mais mon penchant pour le dessin et une puissante inclination vers l'art me firent prendre un chemin différent. Depuis l'école, peu à peu, il m'était devenu clair que l'art était ce qui m'intéressait le plus avec les chevaux", révèle Hrvoje.

 

http://www.hina.hr/ico/OTSicons/Moj-prijatelj.jpg

 

 

A l'école primaire, il était très bon en dessin et quand il voulut pendre des cours de peinture à l'Ecole des Arts, il se trompa accidentellement d'étage et... se présenta au beau milieu d'un cours de sculpture. Pour la première fois il lui fut donné de voir des artistes faire sortir de l'argile des personnages, des animaux, des objets. Totalement fasciné, sa décision fut prise, il sera sculpteur !

Comme jeunes étudiants bien imprégnés, certains de ses collègues qu'il fréquentait à l'Académie des Beaux-arts essayèrent de le détourner des chevaux, mais ceux-ci lui apportaient tant de joie et de plaisir que leurs tentatives restèrent vaines. En 2002, le 10ème Salon International de Saumur lui décerne le premier prix pour sa sculpture équestre "Aramis". Hrvoje, jeune artiste croate de 25 ans présentant son travail pour la première fois, fait sensation. Cette prestigieuse récompense lui permit d'obtenir une bourse de l'Institut français et un séjour d'études à la maison d'arts "La Colombière" à Saumur.

- "Je me suis finalement senti comme à la maison. J'étais entouré de personnes partageant la même passion que moi pour les chevaux et qui suivaient la même voie que moi", se rappelle Dumančić.

Il crée une série de peintures équestres intitulées "Bonjour Saumur" plus tard exposée à la Médiathèque française de Zagreb.

"Je souhaitais rapporter à Zagreb l'atmosphère de Saumur, ainsi, à l'occasion d'un vernissage, je fis appel à mon amie, cavalière de dressage qui, habillée en uniforme du Cadre Noir, se présenta montée sur un étalon blanc devant la Médiathèque française. Ce fut une attraction vraiment peu commune dans le centre ville et cela attira beaucoup de curieux", raconte Hrvoje Dumančić.

Entre temps, en plus de sculpter, il travaille à la conception d'objets, de souvenirs, de cadeaux décoratifs et utilitaires sur le thème principal du cheval, commercialisés depuis 2000, sous la marque "Horseland".

En 2006, pour marquer le 500è anniversaire du haras national de Đakovo, il réalise tout un troupeau, une série de petites sculptures intitulées "101 Lippizans". Cette composition a été exposée sur la pelouse devant les écuries. Ainsi commença la célébration du jubilé.

- "J'ai voulu faire quelque chose pour notre "Saumur croate" - Đakovo, où le Lippizan est élevé depuis 200 ans. Cet héritage prouve que nous faisons partie de la culture européenne dans lequel le cheval a toujours été un animal fortement populaire", remarque Dumančić.

 

En septembre 2007, il organise une exposition pour l'International White Cane Day à la Glyptothèque de Zagreb intitulée "Galop touch". Les personnes malvoyantes étaient invitées à toucher les sujets...

En 2007, le sculpteur installa une exposition monumentale dans les grandes écuries de la ville croate de Lipik, remises à l'honneur après avoir été détruites durant la guerre contre la Serbie... Les écuries de Lipik, construites en 1843 sous l'empire austro-hongrois ont reçu le statut de monument culturel. L'élevage et la sélection de chevaux lippizans noirs ou blancs a été une activité historique de la région de Lipik depuis plus de 400 ans.

Un grand nombre de chevaux fut tué pendant les hostilités qui ont frappé les régions de Lipik, Đakovo et Županja d'août à septembre 1991, régions riches en haras nationaux ou privés.

L'exposition trouve sa place dans les écuries larges de 168 mètres. C'était autant de petites sculptures que le nombre de chevaux pris et enlevés par la Serbie seize ans plus tôt.

 

http://www.culturenet.hr/UserDocsImages/ivana%20slike%20velike/duman%C4%8Di%C4%87.jpg

 

 

Du 17 au 27 juillet 2009, à Saumur s'est tenue l'exposition intitulée "Chevaux 9909", organisée avec le concours de la ville de Saumur, des Départements de l'éducation, de la culture et des sports de Zagreb et du ministère de la culture... L'exposition offrait l'occasion de célébrer le dixième anniversaire des activités publiques de l'artiste, sa première célébration à Saumur...

Hrvoje Dumančić s'est inscrit depuis lors dans un programme doctoral à l'Académie des Beaux-arts de Zagreb.

Une visite sur son site internet s'impose ! http://www.dumancic.net/


 

Source : http://cavalimage.free.fr/cavalimage/pdf/cavalimage-mai-juin/cavalimage-dumancic.pdf


Rédigé par brunorosar

Publié dans #Sculpteurs

Repost 0
Commenter cet article