Gnalić

Publié le 28 Décembre 2009

Gnalić


schiffswrack_gnalic.jpgA proximité de la petite île de Gnalić, à l'entrée du canal de Pašman, furent découverts en 1967 les restes d'un bateau marchand.

De nombreux objets de cargaison et d'équipement, retirés alors des fonds marins, indiquent qu'il s'agit d'une galère fortement armée, ayant eu à son bord de riches marchandises et ayant navigué de Venise à Constantinople. En plus des huit canons en bronze et des deux énormes ancres de fer, on retrouva de nombreux objets de valeur (vaisselle, cuillères, faïences et autres). Il est évident que la découverte la plus excitante fut celle de la cargaison qui se composait de divers semi-produits et teintes (laiton, bronze en fil et en feuilles, teintes rouges, jaunes et divers oxydes de plomb et de mercure). De plus ce bateau transportait quelques magnifiques chandeliers en bronze et d'autres plus petites appliques, tous réalisés dans des ateliers allemands.

Des objets de valeur provenant de la verrerie de Murano (verres à pied, vaisselle diverse, nombreuses vitres rondes et perles multicolores) constituent la majeure partie des découvertes. Parmi quelques ustensiles de couture et de rasage, il fut également trouvé des paquets de lunettes. La plus belle pièce est sans aucun doute un grand coffre ferré qui renfermait environ 60 m de soie, des bonnets, des chemises ainsi qu'une balance de précision. L'armement du bateau était très important. Les huit canons en bronze, tous différents les uns des autres, étaient l'armement principal de la galère. La majorité d'entre eux portait l'inscription 1852 ainsi que les initiales du fondateur vénitien Zuan Alberghetti, cela nous permet de déterminer la date de navigation de ce bâtiment, voyage au cours duquel il fit naufrage lors de sa route vers Constantinople et cela à la fin du 16e ou au début du 17e siècle.

Cette collection d'objets provenant de cette galère est exposée au Musée de Biograd.

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Archéologie

Repost 0
Commenter cet article