Armada

Publié le 3 Mai 2010

Armada


 

Le mouv' en Croatie date depuis plusieurs années si on prends en considération l'époque de l'ex-yu.
Le premier groupe à officier est la Torcida Split, qui existe depuis 1950.

Du temps de l'ex-yugo, y avait principalement 4 groupes, 2 groupes Croates (Torcida, Bad Blue Boys Zagreb) et 2 groupes serbes (Delije-Etoile rouge, et Grobari-Partizan Belgrade) le reste est venu après.

En ce qui concerne les autres groupe, Torcida Osijek, qui est devenue Kohorta et Armada Rijeka.

Je vais précisément parler d'Armada.

Groupe né lors de la saison 86/87, crée par une trentaine de gars qui se rendaient à chaque match de Rijeka.
La première bâche "Armada" est apparue lors de la demi-finale de la coupe nationale à Titograd (Monténégro). La même année, la finale de la coupe se joue a Belgrade, capitale de l'ex yu, entre hajduk Split et Rijeka.
Le "train blanc" avec à son bord 4000 gars complètement allumés au vin et autres, quitte Rijeka pour faire 800 bornes.

C'est à Belgrade que Armada est impliquée pour la première fois dans des incidents, d'abord contre les locaux ensuite contre la Torcida. C'est aussi la première fois qu'ils envoient une fusée dans la tribune adverse. A cause de ces incidents et aussi à cause du fait que Rijeka s'est fait voler la coupe par un arbitre corrompu (on est tous d'accord), une rivalité est née entre les deux club, et groupes du littoral.

 

http://3.bp.blogspot.com/_QUI4Fhuy2Lg/S6-H9mtXkEI/AAAAAAAAHks/wF8c8XZYhp4/s1600/3.jpg

 

88/89, Armada arrive à son apogée. Tous les déplacements au fin fond de la Serbie, de la Bosnie ou de la Macédoine sont fait, les incidents qui vont avec. Armada ne recule devant rien ni personne, et commence à être respectée dans tout le pays. Des fois ils partent à 10 en dép. ils foutent la merde, se ramassent les flics et les groupes locaux, mais n'en ont rien à foutre. Vu leur nombre inférieur aux autres groupes, ils se sont fait la réputation de "tarés", et tous les groupes qui venaient à Rijeka étaient vachement bien accueillis sans exception.
Un de leur slogan est "Krepat ma ne Molat", ce qui veut dire en Fiuman (dialecte de Rijeka), "plutôt crever que supplier", un truc comme ça.
Ils ont aussi un autre slogan, qui est "Soli contro tutti", ou "Sami protiv svih" en Croate, qui veut dire "Seuls contre tous", car Rijeka était un port d'accueil (3ème port de l'Adriatique après Trieste et Bari pour son activité économique), et il y avait plus de supporters des "4 grands" que de Rijeka même.
88 c'est aussi l'année du yu-heysel. Les médias ont donné ce nom la à cause des incidents qui s'y sont produits entre Armada et Torcida Split à Rijeka dès les ptites heures du matin.
Blessés graves à cause de fusées envoyées d'une tribune à l'autre. Match interrompu.
Tout a commencé qd un gars d'armada se détache avec une torche pour aller la jeter sur Torcida. Ceux-ci deviennent fous et commencent à vouloir casser les barrières.

La saison 90/91 est la dernière saison de l'ère ex-yu, avant la guerre.
Les écharpes HDZ (mouvement pour l'indépendance croate) apparaissent ainsi que les premiers drapeaux croates accrochés dans les stades.

Lors du match entre hajduk Split et le Partizan Belgrade, gros incidents, match arrêté, c'est la première fois qu'un drapeau yougoslave est brûlé publiquement.

La guerre a réellement commencé lors du match à maksimir, opposant le Dinamo de Zagreb et l'Etoile rouge de Belgrade.
Les delije cassaient tout ce qui se trouvait sur leur passage et frappaient tout le monde sans exception, tandis que les flics ne faisaient rien à part essayer de contenir les Croates enragés dans la tribune adverse (à savoir qu'il n'y avait pas seulement les BBB, mais aussi la Torcida, Armada, et Kohorta, tous unis face aux serbes.) Ce sont les gars d'Armada qui ont les premiers réussi à se frayer un chemin sur la pelouse pour aller en découdre avec les serbes en face, ils ont ouverts la vois aux autres. (ce jour là Zvonimir Boban est devenu une icône nationale en frappant un flic pour défendre un de ses propres supporters)

Qd la guerre a commencé, la plupart des membres fondateurs d'Armada se sont portés volontaires et sont partis au front. La moitié y est restée, certains sont revenus estropiés,...Maintenant, un édifice se trouve dans le stade pour leur faire hommage. Il y en a dans tous les stades Croates où les membres des groupes ont participé à la guerre.

Maintenant, ça a changé, nouvelle génération, nouveau style vestimentaire.
Avant, c'était les Bombers retournées, les converses, les bonnets aux couleurs croates.
Maintenant, Armada se rapproche plus des groupes Italiens (vu leur proximité); ce sont eux qui ont fait les premières choré.
Les BBB, sont plus proches des Anglais, tandis que la Torcida a son propre style, qui est pour moi plus proche des Sud-américains.

Une nouvelle ferveur est apparue à Rijeka après s'être fait voler le championnat par Dinamo en 99, lors du dernier match de championnat. Toute une ville et toute une région se sont tournées vers un club, ce qui a attiré plein de nouveaux membres.

Source : mouvement-ultra1.skyrock.com 

 

Rem : seule l'orthographe de cet article a été modifiée, et non pas le "style".

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Mafia et football

Repost 0
Commenter cet article