Alexander Arnon

Publié le 29 Avril 2011

Alexander Arnon


 

http://www.holocaustresearchproject.org/holoprelude/eichgal/Alexander%20Arnon%20testifying%20at%20the%20trial%20of%20Adolf%20Eichmann%20in%20the%20District%20Court%20of%20Jerusalem%20in%201961..jpgLe 10 avril 41 (à l'entrée des troupes allemandes dans Zagreb) Alexander Arnon vivait à Zagreb où il était secrétaire de la Communauté juive, directeur de l'Organisation d'émigration puis directeur territorial du Joint. En Yougoslavie 0,5 % de la population était Juive (35.000 personnes). Il n'y avait d'antisémitisme que dans la région croate...


Les victimes Yougoslaves : 20 000 Juifs sont morts dans les camps croates et 10.000 dans les camps d'extermination ainsi que 40.000 Tsiganes. Selon les sources les plus fiables 330 à 390.000 Serbes ont été victimes des Oustachis (en croate "insurgés". Parti fasciste fondé en 29 par Ante Pavelić qui sera appelé le "Poglavnik").


Ce même 10 avril 41 le maréchal Kvaternik proclame l'Etat indépendant de Croatie. Le lendemain matin, le premier homme de la Gestapo arrive au bureau de la communauté juive et annonce que le bâtiment est confisqué et les personnes présentes en état d'arrestation. Les mesures antijuives s'ajoutent aux actions des Oustachis. Fin mai se mettent en place des lois modelées sur celles de Nuremberg et le port de l'étoile (avec le Ž de "Židov") sur la poitrine à gauche et sur l'épaule droite (même pour les bébés). Le camp de Jadowna*  (province de Licca) était géré par les Oustachis. Quelques mois plus tard, lorsque les Italiens se préparent à occuper ce district, les Oustachis tuent tous les occupants du camp. Le 22 juin la Croatie déclare la guerre à la Russie. Le 26 on collait des affiches annonçant la création de camps de concentration. À part Jadowna, qui existait déjà, est notamment créé Jasenovac où périrent 60.000 personnes dont 20.000 Juifs. En dehors de Loborgrad, les camps étaient tenus par les Oustachis.

Alexander Arnon parviendra à fuir à Ljubljana (territoire occupé par les Italiens) en mai 42 puis en Italie en août et en Suisse en septembre 43. Il apprendra la création de Sajmište, le grand camp près de Belgrade où 90.000 personnes ont été détenues dont 7 à 8.000 Juifs. Les prisonniers y mouraient de faim, étaient tués, ou "déportés vers l'Est".

* Il s'agit du camp de Jadovno dans la Lika (note de l'auteur du blog)

 

 

Alexander Arnon a témoigné au procès d'Eichmann

Source : sonderkommando.info

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Dissidents et persécutés

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jared Israel 29/04/2017 04:30

In the video of session 46 of the trial, Arnon testifies that 600,000 people were killed in Jasenovac and "hundreds of thousands of Serbs" in Jadovno. https://www.youtube.com/watch?v=DE9-ikNtyWo The Nazis used Arnon as a go-between in attempting to extract ransom from the Jewish community outside Croatia, and therefore he was able to visit these camps many times, giving him expert knowledge.

Thomas Dretart 01/05/2011 02:12


J'avais dans la tête rien qu'un fait:La Croatie est seule à être à hair le juif et faire l'holocauste. Si les apartchiks sont la Crotie c'est en ordre. Mais Vous comme moi, d'alleur faison le corps
de Croatie, et nous en ne sommes pas parmi les nombres des anti-juif. Oui, j'avoue, je n'ai pas lit l'article bien attentivement. Je m'excuse.
Tomislav Dretar.


brunorosar 01/05/2011 00:15


Vous vous trompez monsieur Dretart, cet article ne reflète pas nécessairement mon point de vue. D'ailleurs j'ai mis la source. Il est là pour présenter une personne qui a témoigné au procès
Eichmann, une personne très peu connue (par exemple je n'ai trouvé aucun article sur lui en croate, alors qu'il n'était pas n'importe qui dans la société croate). J'informe et ensuite je trouve
qu'il est bien que certains apportent leur point de vue différent. D'ailleurs pour aller dans votre sens non seulement ce témoin a dénigré les Croates d'une manière qui n'est sans doute pas honnête
de sa part, mais en outre il semble qu'il ait exagéré le nombre de victimes qui ont péri dans le camp de Jasenovac (il parle de plusieurs centaines de milliers). Peut-être est-ce une erreur de ma
part de ne pas avoir émis quelques réserves sur cet article, mais il est vrai qu'en général je m'en abstiens sur ce blog.
Enfin j'ajoute que le procès Eichmann, ou du moins une partie est accessible sur Youtube, mais les témoignages durent des heures et je ne les ai pas visionnés. Cela je le dis pour ceux que cela
peut intéresser et qui souhaitent contrebalancer mon article.
Encore une fois je ne suis pas historien de formation, j'écris un blog avec toutes les particularités que cela comporte, dont la possibilité pour les lecteurs d'ajouter des commentaires que jamais
je n'ai censurés, au contraire ils sont les bienvenus.
Bien à vous.


Thomas Dretart 30/04/2011 23:18


L'Auteur, auteur,

Vous avez mentis. Il y en avais au plus en Serbie. Lisez-vous les rapports. Combien-t-ils ont toués à Banjica etc. Vous n'avez pas lit les rapport sur le comportement des Belgradois anti-juifs. La
Croatie fasciste était anti-juive mais pa seule. Davičo était obligé de fuir Belgrade et se sauver à Zagreb où son frère était tué par oustachis à la place de Oscar le communiste. Ce n'est pas
honnète ce que vous avez dit. Tomislav Dretar, antifasciste croate.