La Croatie face à l'implosion de l'OTAN

Publié le 14 Novembre 2019

1. Otan: Les propos de Macron "dangereux" pour la Pologne, la Croatie défend 
l'Alliance



 

Les déclarations d'Emmanuel Macron sur l'Otan, qu'il juge en état de "mort cérébrale", sont dangereuses, estime le Premier ministre polonais, tandis que le chef de la diplomatie croate a renouvelé lundi sa confiance en la pérennité de l'Alliance.

Le président français a provoqué une onde de choc en remettant en cause les finalités stratégiques de l'Otan, dans une interview à The Economist, notamment l'article V du Traité de l'Atlantique Nord.

"Je pense que les doutes du président Macron (sur l'article V, clause de défense mutuelle-NDLR) peuvent amener d'autres alliés à se demander si c'est peut-être la France qui a des inquiétudes quant à sa capacité à s'y conformer. J'espère que nous pourrons toujours compter sur le respect par la France de ses obligations", réagit le Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki dans une interview au Financial Times.

Qualifiant les propos d'Emmanuel Macron de "dangereux", il souligne en outre dans le quotidien britannique que plusieurs membres de l'Otan, dont la France, manquent à leurs engagements de consacrer 2% de leur PIB à la Défense.

"Je pense qu'il est bon de s'interroger sur les raisons pour lesquelles l'Otan n'est pas celle qu'on souhaiterait. Ce n'est pas faute d'un engagement américain, c'est faute d'un manque de réciprocité de la part de certains alliés européens", dit-il.

A Bruxelles, le ministre croate des Affaires étrangères, Grlic Radman, a dit "croire en l'avenir de l'Otan".

"C'est un cadre pour protéger nos valeurs, la paix, la stabilité, je pense que nous avons besoin de l'Otan", a-t-il dit à des journalistes à son arrivée à un conseil des ministres européens des Affaires étrangères.

La ministre française des Armées, Florence Parly, a défendu lundi sur France Inter le diagnostic du président français.

"La crise que le président de la République est une crise qui est déjà bien visible depuis deux ans. (...) Il y a des incertitudes sur les Etats-Unis qui sont le premier garant de l'Alliance atlantique", a-t-elle notamment déclaré.


 

Source : boursorama.com, le 11 novembre 2019.

 

 

 

2. La Croatie et l’Allemagne vont co-héberger une conférence de coopération UE-OTAN en matière de défense en 2020


 

Le ministre croate de la Défense Damir Krsticevic et son homologue allemande Annegret Kramp-Karrenbauer ont convenu dimanche que la Croatie et l'Allemagne organiseraient conjointement une conférence de coopération en matière de défense entre l'Union européenne (UE) et l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) l'année prochaine dans la ville croate de Split.

Cette conférence des ministres européens de la Défense aura lieu les 8 et 9 juin, c'est-à-dire pendant l'exercice de la présidence tournante de l'UE par la Croatie.

"L'Allemagne est le plus important des partenaires en matière de sécurité et de défense en Europe. Il est prioritaire pour la Croatie de renforcer sa coopération avec ses partenaires allemands", a déclaré M. Krsticevic.

La ministre allemande a, pour sa part, souligné l'importance de la coopération des pays de l'UE avec l'OTAN.

La Croatie assumera la présidence tournante du Conseil de l'Union européenne pendant six mois à partir du 1er janvier 2020, et l'Allemagne reprendra le flambeau à compter du 1er juillet.


 

Source : french.xinhuanet.com, le 2 décembre 2019.


 


 


 

 

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Stratégie et défense

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article