Jure Kaštelan

Publié le 28 Avril 2018

« Berceuse des couteaux » de Jure Kaštelan


 

Maître du style et de la versification, Jure Kaštelan fut l’un des majeurs poètes croates du XXe siècle, un poète profondément humaniste, qui dans sa poésie a habilement marié des aspects classiques et modernes, écrits et oraux, collectifs et individuels, réels et mythiques, populaires et intellectuels. La Seconde guerre mondiale à laquelle il a pris part en tant que membre de la Résistance a profondément marqué son œuvre poétique. Après la guerre, cette expérience existentielle radicale et traumatisante a fait place à un pessimisme noir et à un sentiment de solitude, foncière et abyssale, que sa parole poétique – parole en tant que vérité et lumière, en tant que rêve et voie stellaire –, n’a cessé de combattre. Chantre de la résistance, collective et individuelle, de l’amour dans tous ses aspects, et de l’utopie, Jure Kaštelan a réussi à créer un univers poétique singulier, fait de son et de rythme.

 

Jʼaimerais tant que tu mʼaimes 
Jʼaimerais tant que tu mʼaimes,
être une fleur dans ta crinière.
Si tu es la nuit, moi je serai lʼaube,
dans la rosée un éclat de lumière.
Jʼaimerais tant que tu mʼaimes,
que chaque jour soit un chant léger.
Si tu es la source, moi aussi je serai
une fontaine claire jaillissant du rocher.

 

(traduction Vanda Miksić)

 

Volio bih da me voliš 
Volio bih da me voliš
da budem cvijet u tvojoj kosi.
Ako si noć, ja ću bit zora
i blijesak svjetlosti u rosi.
Volio bih da me voliš
I da svi dani budu pjesma.
Ako si izvor i ja ću biti
u živoj stijeni biustra česma.

 

 

« Berceuse des couteaux » de Jure Kaštelan. Traduction Vanda Mikšić. Éditions L’Ollave. 82 p. 15 €. En vente sur le site de l’éditeur L’Ollave


 

Source : destimed.fr, le 19 avril 2018.

 

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Ecrivains

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article