Ivica Todorić

Publié le 7 Novembre 2017

Fin de la cavale pour le patron de Agrokor


 

Ivica Todoric, propriétaire du géant agroalimentaire, a été arrêté à Londres. Il est soupçonné de malversations.


 

 

Scotland Yard a annoncé mardi l'arrestation à Londres du propriétaire en fuite du géant agroalimentaire Agrokor, le Croate Ivica Todoric. Ce dernier est soupçonné de malversations et visé par un mandat d'arrêt délivré par les autorités de son pays.

«Ivica Todoric, 66 ans, a été arrêté ce (mardi) matin par les agents de l'unité d'extradition de la police» londonienne, et devait comparaître dans la journée devant la justice, a indiqué Scotland Yard dans un communiqué. La justice croate avait délivré un mandat d'arrêt il y a seize jours après une perquisition au domicile de M. Todoric à Zagreb.

Le propriétaire du géant agroalimentaire Agrokor, en graves difficultés économiques, est soupçonné de malversations, d'abus de confiance, de faux et de ne pas avoir tenu les registres financiers à jour. Quatorze autres personnes, dont ses deux fils et d'anciens responsables de la société, sont également dans le collimateur de la justice croate.

Ivica Todoric est à l'étranger et «reviendra quand cela sera nécessaire», avait fait savoir alors son avocat Cedo Prodanovic.


 

Le plus gros employeur des Balkans

Selon un rapport publié la semaine passée, Agrokor affiche des pertes s'élevant à 1,5 milliard d'euros (1,72 milliards de francs) pour 2016.

Le groupe emploie directement dans le sud-est de l'Europe 60'000 personnes, dont les deux tiers en Croatie. Il faut y ajouter les emplois induits, notamment de producteurs agricoles. La société, plus gros employeur des Balkans, a également une activité en Bosnie, en Serbie et en Slovénie.

L'Etat a pris le contrôle d'Agrokor pour tenter d'éviter un effondrement du groupe dont le chiffre d'affaires (6,7 milliards d'euros en 2016) représente environ 15% du produit intérieur brut (PIB) de la Croatie, dernier pays à avoir rejoint l'Union européenne (UE).


 

Source : 20min.ch, le 7 novembre 2017.

 

 

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Economie et mouvements sociaux

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article