Le remplacement des MiG-21 Bis/UM

Publié le 17 Juillet 2017

La Croatie va demander à 5 pays de lui faire une offre pour acquérir de 
nouveaux avions de combat

En décembre 2016, la présidente croate, Kolinda Grabar-Kitarović, avait annoncé la mise en place d’une commission consultative chargée d’étudier différentes options pour moderniser l’aviation de chasse de ce pays, laquelle repose actuellement sur d’antiques MiG-21 Bis/UM, dont seulement 4 étaient encore en état de vol il y a quelques semaines.

Pour l’exécutif croate, l’issue de ce dossier est urgente dans la mesure où le voisin serbe, avec qui les relations sont fluctuantes, a renforcé ses forces aériennes grâce à une aide de la Russie. Et c’est aussi une question de sécurité nationale. En mai, Zagreb n’excluait d’ailleurs pas de passer un accord avec l’Otan pour assurer la surveillance de son espace aérien.

Cela fait déjà un moment que le projet de remplacer les MiG-21 par des avions de combat plus modernes est dans l’air. Mais, faute de moyens, il a donc été reporté à plusieurs reprises. Toutefois, Zagreb a augmenté ses dépenses militaires de 9% en 2017, pour les porter à près de 600 millions d’euros. Un plan sera prochainement présenté pour augmenter significativement le budget de la Défense, ce dernier devant passer de 1,23% à 2% du PIB d’ici 2024, conformément à l’engagement pris auprès de l’Otan lors du sommet de Newport, il y a trois ans.

Par ailleurs, ce 14 juillet, le Parlement croate a adopté la « stratégie de sécurité nationale de la Croatie », un document définissant la politique qu’entend mener Zagreb en matière de défense.

Mais s’agissant plus particulièrement de la modernisation de sa force aérienne, la Croatie va bientôt demander à cinq pays de lui proposer des offres concernant des avions de combat. « La semaine prochaine, nous enverront des demandes de proposition pour l’achat de chasseurs dans cinq pays : la Suède, les États-Unis, la Corée du Sud, la Grèce et Israël », a en effet indiqué le ministère croate de la Défense.

Ainsi, Israël est sollicité pour une offre portant sur des F-16 « Barak », alors que, pendant un temps, l’hypothèse du Kfir block 60, avait été avancée. La Grèce et les États-Unis soumettront chacun une offre sur des F-16 de seconde main. Quant à la Corée du Sud et la Suède, elles proposeront respectivement le FA-50 « Golden Eagle » de Korea Aerospace Industries et le JAS-39 Gripen C/D de Saab, qui lorgne le marché croate depuis un certain temps déjà.

Les offres seront examinées seront trois éléments « décisifs », a précisé le ministère croate de la Défense, à savoir le prix, un accord d’État à État et les perspectives de coopération économique. » Une décision sera prise d’ici la fin de cette année, afin que les premiers appareils commandés puissent être livrés à partir de 2020.


 

Source : opex360.com, le 14 juillet 2017.

 

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Economie et mouvements sociaux

Repost 0
Commenter cet article