L'implantation d'Uber

Publié le 22 Juin 2017

Les taxis de Zagreb contre Uber

 

Les taxis croates ont manifesté à Zagreb mercredi contre la concurrence selon eux déloyale et illégale d'Uber.

Ils ont reçu le soutien de leur Premier ministre, Andrej Plenkovic, selon qui ce mode de transport urbain était "contraire à la législation croate en vigueur". Il a annoncé, sans détail, des "changements adéquats et des amendements aux lois en vigueur".

Quelque 900 taxis, selon les organisateurs, ont bloqué une des artères principales du centre, l'avenue Vukovarska, pour exiger l'interdiction du groupe américain de location de voitures avec chauffeur.

"Nous avons épuisé toutes les options légales. Il ne nous reste que ça", a déclaré Bozo Miletic, un porte-parole des taxis, selon qui "Uber est illégal".

Uber, qui s'est implanté en Croatie en 2015, a dénoncé pour sa part une "pression inacceptable" exercée en période touristique. Selon la compagnie, quelque 100.000 personnes utilisent son application dans ce pays de 4,2 millions d'habitants. Elle a annoncé en juin la mise en place d'un service de transport par bateau sur sa côte adriatique.

Début juin, c'est le centre de Varsovie qui avait ét bloqué par des taxis protestant contre Uber. De tels mouvements ont été organisés dans de nombreuses villes européennes, Paris, Bruxelles, Madrid, Barcelone, Rome...


Source : lefigaro.fr, le 21 juin 2017. 

 

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Transport et tourisme

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article