Le chai sous-marin de Pelješac

Publié le 9 Mai 2017

Plonger en Croatie pour visiter un chai sous-marin


 

Un domaine viticole croate propose aux oenophiles sportifs de plonger sous l’eau pour explorer un chai installé dans une épave.


 

Alors que les amoureux de Bacchus choisissent d’arpenter les rangées de vignes pour mieux percer les secrets du vin, un domaine croate, situé dans la péninsule de Pelješac, propose aux oenophiles sportifs de plonger sous l’eau pour explorer un chai installé dans une épave.

 

Un vin à base de plavac, un cépage rouge croate utilisé pour les nectars

Edivo Wine organise ainsi des séances de plongée pour permettre aux amateurs d’approcher son chai sous-marin où repose le vin élevé pour la marque Navis Mysterium.

Le domaine est situé à Drace, dans la péninsule de Pelješac, à une heure de route de Dubrovnik. Edivo élabore un vin à base de plavac, un cépage rouge croate, qui est utilisé pour les nectars ayant fait la réputation de Pelješac et de la très chic île de Hvar, où se rend la jet-set. Les propriétaires ont souhaité ressusciter les habitudes de la Grèce Antique qui entreposait le vin dans des amphores en terre cuite avant de les plonger sous l’eau.

Edivo conditionne ainsi les premiers jus dans une bouteille classique avant de glisser celle-ci dans une amphore.

Après une période de trois mois d’élevage «sur terre», cette dernière est enfouie dans l’obscurité de la mer Adriatique entre 18 et 25 mètres de profondeur, pour y reposer une à deux années.

Les sessions de plongée permettront de découvrir les amphores au repos, entreposées dans l’épave d’un bateau. La visite se poursuivra à la surface avec une séance de dégustation, et des achats pour ceux qui voudront repartir avec un souvenir. Un bar à vin est ouvert.


 

Les bienfaits des fonds marins

 

En France, les bénéfices de l’immersion d’un vin en cours de fermentation sont déjà connus. Un vigneron de la côte basque a déposé un brevet et élève ses vins à quinze mètres de profondeur dans l’Atlantique, dans la baie de Saint-Jean-de-Luz. Le vin s’intitule «Egiategia». Les conditions marines sont bénéfiques aux levures lors de cette seconde fermentation effectuée sous l’eau, permettant au vin de révéler un profil plus aromatique.

Aussi, en 2010, une cargaison de champagne vieille de 170 ans avait été retrouvée au fond de la mer Baltique. La qualité du breuvage s’était révélée tout à fait intacte. Les fonds marins promettent en effet deux conditions indispensables au bon vieillissement d’un vin : l’obscurité et une température constante.


 

Source : leprogres.fr, le 8 mai 2017.

 

 

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Localités et destinations

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article