La campagne en faveur du repos dominical

Publié le 5 Mars 2017

Les évêques croates appellent à défendre le repos dominical


 

« Respecter le dimanche chomé, un jour familial de rassemblement et de socialisation, un jour d’activités culturelles et sociales, et le Jour du Seigneur » : c’est l’appel lancé par les évêques de Croatie. Dans une déclaration publiée mercredi 1er mars, le Conseil permanent de la Conférence des évêques croates réaffirment son soutien à l'Alliance européenne pour le dimanche, un réseau de syndicats, d’organisations civiles, d’Églises et de communautés religieuses impliqué dans la défense du repos dominical.

« Nous exhortons les fidèles laïcs, les clubs et mouvements catholiques et toutes les institutions et associations sociales qui s'engagent pour l'homme et sa dignité à contribuer par leurs actions à la préservation du dimanche dans sa signification historique, comme un jour chômé qui permet aux familles de se rassembler », demandent les évêques. S’ils reconnaissent que certains services sanitaires, sécuritaires ou encore de transport sont nécessaires le dimanche et les jours fériés, ils déplorent que certains croates soient « forcés à travailler » le dimanche faute d’une législation assez protectrice. « Ils restent en-dehors des cercles de leurs familles et enfants, alors que c’est un jour de repos pour les autres », s’inquiète l’épiscopat croate. Au-delà de cette « évidente discrimination », il critique le « vide » et la « morosité » ainsi causés.

A la fin de leur lettre, les évêques sollicitent l’aide du public et des hommes de bonne volonté pour promouvoir cette campagne de solidarité « noble, civile, humaine et chrétienne » en faveur du repos dominical. Ils demandent également aux médias croates de soutenir ce mouvement pour un dimanche « libre, en faveur de la famille et, particulièrement, humain et chrétien ».

 

Source : radiovaticana.va, le 3 mars 2017.

 

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Eglise catholique

Repost 0
Commenter cet article