La lettre ouverte des douze généraux croates du 28 septembre 2000

Publié le 17 Février 2017

La lettre ouverte des douze généraux croates du 28 septembre 2000

 


 

Une partie de l'armée croate n'a jamais pardonné au président Mesic d'avoir témoigné de son propre gré au TPIY le 19 avril 1997. Le contenu du témoignage de Mesic portait sur l'implication de la HV et les partis d'opposition ont constamment cherché à remettre en question la légitimité du Président en l'accusant d'avoir trahi les intérêts nationaux de la Croatie. Cette situation a été particulièrement bien illustrée le 28 septembre 2000, alors que douze généraux, dont sept* toujours en service actif, ont signé une lettre ouverte adressée aux citoyens de la Croatie. Dans cette lettre, les généraux dénoncaient les représentations “indignes” de la “guerre patriotique”, cette campagne étant orchestrée, selon eux, par la classe politique au pouvoir depuis le 3 janvier 2000 et par les médias. Les généraux ont accusé implicitement dans leur missive le président de la République et le gouvernement de dénigrer systématique les vétérans de la guerre en les accusant d'être au service du HDZ. La lettre critiquait aussi les pouvoirs politiques pour leur complaisance à l'égard du TPIY. Selon les vétérans, le TPIY ne chercherait qu'à criminaliser la “guerre patriotique”. Les généraux signataires demandaient également que seuls les anciens combattants de la “guerre patriotique” puissent être nommés à des postes supérieurs au sein des forces armées croates.

Au lendemain de la publication de cette lettre, le président Mesic signa un décret présidentiel limogeant les sept généraux encore actifs dans la HV et les forçant à prendre leur retraite. Le président Mesic expliqua leur destitution par des propos incisifs et sarcastiques : “Ceux qui veulent faire de la politique mais qui sont dans l'armée, doivent quitter l'armée. Le résultat de ma décision est en fait de permettre à ces généraux de s'impliquer dans ce qui les intéresse véritablement : la politique.” Avant de s'exprimer publiquement, chaque membre actif des forces armées doit en effet recevoir la permission du ministère de la Défense, ce qui n'avait pas été fait à cette occasion. L'amiral à la retraite Sveto Letica-Barba a ainsi soutenu la décision du président Mesic en affirmant que, par leur geste, les généraux souhaitaient provoquer un coup d'État, une analyse que partageait d'ailleurs le Président.


 

* Voici la liste des généraux limogés : Kresimir Cosic, Damir Krsticevic, Ivan Kapular, Milenko Filipovic, l'amiral Davor Domazet-Loso, Mirko Norac et Ante Gotovina.


 


 

Source : http://www.sciencespo.fr/ceri/sites/sciencespo.fr.ceri/files/qdr5.pdf (p. 33)

La lettre ouverte en croate : https://hr.wikisource.org/wiki/Otvoreno_pismo_dvanaestorice_hrvatskih_ratnih_zapovjednika_hrvatskoj_javnosti

 

 

 

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Evénements

Repost 0
Commenter cet article