Aziz Hasanović

Publié le 27 Avril 2016

Mufti de Croatie : "Les Musulmans veulent faire partie de la solution, et non pas du problème"

 

La Conférence de l'Union islamique européenne, se tiendra mardi à Zagreb, à l'occasion du centenaire de la reconnaissance de l'Islam par la Croatie comme religion officielle


 

Le mufti de la communauté musulmane de Croatie, Aziz Hasanovic, a salué la tenue de la Conférence de l'Union islamique européenne, dans la capitale Zagreb, demain mardi, en présence de chefs d'Etat et de hauts dignitaires religieux. Il a souligné que les participants adresseront au monde un message affirmant que "les Musulmans veulent faire partie de la solution, et non pas du problème".

Hasanovic a indiqué au correspondant d’Anadolu que la conférence aura lieu à Zagreb, à l'occasion du centenaire de la reconnaissance par la Croatie de l'Islam comme religion officielle dans le pays, relevant que la réunion examinera la question du développement de la religion islamique dans l'ensemble du continent européen.

Aziz Hasanovic a déclaré que la conférence sera marquée par la participation de chefs d’Etats, de nombreux ministres, et de dignitaires religieux musulmans connus.

Le responsable a indiqué que 63 mille musulmans vivent en Croatie, soulignant qu’ils sont tous sous rassemblés sous l’égide du "Macheikhat" islamique du pays, sans discrimination ethnique.

Le dignitaire musulman a dénoncé les tentatives des partis d'extrême droite d'instaurer l’amalgame entre le terrorisme à la religion islamique, soulignant que ces tentatives ont contribué à la formation de préjugés du côté de l'opinion publique mondiale envers les musulmans.

Hasanovic a relevé que la religion et la culture islamique n’ont pas été diffusées de manière adéquate, rappelant dans ce contexte les responsabilités qui incombent aux savants islamiques en vue de résoudre les problèmes en suspens.

«Nous avons ouvert un centre islamique dans la ville de Rijeka, qui est devenu un symbole des valeurs de l'islam en Croatie. Nous avons également mis en place un centre de formation pour les jeunes, afin de renforcer le dialogue entre eux, et les tenir éloignés de l’idéologie extrémiste. Nous sommes devenu un modèle, par le biais de nos publications dans les pays du continent européen et dans le monde» a-t-il conclu.


 

Source : trt.net.tr, le 26 avril 2016.


 

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Hommes d'Eglise

Repost 0
Commenter cet article