L'armée mobilisée dans la crise des migrants

Publié le 4 Mars 2016

Le gouvernement approuve l’envoi de l’armée aux frontières

 

 

Le gouvernement croate a approuvé aujourd'hui des changements de sa législation afin de pouvoir déployer l'armée aux frontières du pays pour contenir, si nécessaire, l'afflux de migrants souhaitant se rendre en Europe du Nord par la "route balkanique". Le Parlement croate doit approuver ces modifications.

La Croatie a pris cette décision une semaine après avoir limité, de concert avec plusieurs autres pays de la région, à 580 personnes le nombre quotidien de migrants transitant par son territoire. Deux lois seront amendées à cet effet, celle sur la protection des frontières et celle sur la défense nationale. "La crise migratoire à laquelle sont confrontés les pays sur la route balkanique et des pays membres de l'Union européenne (...) nécessite le soutien des forces armées pour protéger la frontière", qui est à la fois la frontière extérieure du bloc européen, a expliqué le gouvernement pour justifier sa décision.

L'armée pourra intervenir pour aider la police si le premier ministre ou le ministre de la Défense jugent cette intervention nécessaire "pour des raisons sécuritaires ou humanitaires", a déclaré le ministre de l'Intérieur, Vlaho Orepic.
Le gouvernement a demandé que les amendements soient votés en urgence, à savoir dans les prochains jours, en raison de la montée de la crise.

1,25 million de migrants, principalement Syriens, Afghans et Irakiens, ont déposé en 2015 une demande d'asile dans les pays de l'UE, dont 35% d'entre eux en Allemagne. Plus de 130.000 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe depuis janvier, selon le Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR), alors que près de 32.000 se trouvent actuellement sur le sol grec, leur première étape sur la route balkanique, selon les autorités locales.

 

 

Source : lefigaro.fr, le 4 mars 2016.

 

 

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Démographie et populations

Repost 0
Commenter cet article