Jakob Dencinger

Publié le 14 Février 2016

Mort d'un ancien nazi présumé, gardien d'Auschwitz, à Osijek


 

Un homme soupçonné d'avoir été gardien de camps nazis pendant la seconde guerre mondiale, notamment à Auschwitz, est décédé en Croatie, a rapporté samedi la presse locale. Il faisait l'objet d'une enquête des autorités croates.

Allemand d'origine, Jakob Dencinger, né dans la région d'Osijek, dans l'est de la Croatie, est mort jeudi à 92 ans dans un hôpital où il a été admis à la suite d'un malaise, a rapporté le quotidien régional Glas Slavonije.

La justice croate avait annoncé en janvier 2014 avoir ouvert une enquête pour vérifier le passé de cet homme, après avoir obtenu son dossier des autorités allemandes, chargées d'enquêter sur les crimes de guerre commis par les nazis.

En février 2014, le centre Simon Wiesenthal, qui traque les anciens criminels nazis, avait appelé la Croatie à accélérer son enquête, en affirmant qu'il s'agissait d'un "gardien d'Auschwitz".

 

Waffen-SS

 

Selon la presse croate, Dencinger aurait été membre des Waffen-SS. Son nom figurait sur une liste établie par le parquet allemand chargé des crimes commis par les nazis, qui compte une soixantaine de personnes.

D'après le quotidien Jutarnji List, Jakob Dencinger avait vécu depuis les années 1950 aux États-Unis où il était devenu homme d'affaires dans l'industrie.

Mais une procédure pour le priver de la citoyenneté américaine avait été engagée en 1989, car il était soupçonné d'avoir été gardien dans des camps nazis. Il avait alors quitté les États-Unis pour s'installer en Croatie.

Depuis début 2014, il ne sortait plus de son appartement à Osijek et refusait de rencontrer la presse.

Un million de juifs européens ont été tués à Auschwitz-Birkenau, ainsi que 70'000 à 75'000 Polonais non juifs, 21'000 Tziganes, 15'000 prisonniers de guerre soviétiques et 10'000 à 15'000 autres prisonniers, selon les données du musée du camp.

 

 

Source : swissinfo.ch, le 14 février 2016.

 

 

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Oustachisme, sectarisme et extrêmisme

Repost 0
Commenter cet article