Première union gay

Publié le 8 Novembre 2014

Première union civile d'un couple gay

 

La loi, adoptée à la mi-juillet, accorde les mêmes droits aux couples homos, sauf en matière d'adoption des enfants.

 

Le premier couple gay s’est uni vendredi 5 septembre en Croatie en vertu d’une loi adoptée à la mi-juillet qui aligne les droits des unions homosexuelles et hétérosexuelles, sauf en matière d’adoption des enfants, a annoncé un groupe de défense des droits des homosexuels. « Ce soir, une page de l’histoire a été écrite à Zagreb (…) la première union civile a été conclue », a annoncé tard vendredi le groupe de défense des droits des homosexuels Pride sur sa page Facebook. 

 

L'adoption reste interdite
La loi, adoptée par le Parlement croate le 15 juillet, accorde aux unions homosexuelles des droits en matière de sécurité sociale, d’assurance maladie, d’assurance retraite, d’héritage et d’autres avantages du droit civil dont bénéficient les unions hétérosexuelles. En revanche, l’adoption des enfants reste interdite pour des couples homosexuels. Selon la presse locale, le ministre de l’Administration, Arsen Bauk, a assisté à la cérémonie. « C’est un geste symbolique, un cadeau au premier couple qui a conclu cette union civile et c’est aussi un grand pas en avant », a-t-il déclaré selon la
presse. Le couple est formé de deux hommes de Zagreb, âgés entre 30 et 40 ans, selon les médias.

Lors d’un référendum, en 2013, soutenu par l’Église catholique, les Croates ont voté l’année dernière en faveur d’une révision de la Constitution pour empêcher le mariage homosexuel. Mais, le Premier ministre, Zoran Milanovic, et son gouvernement de centre gauche se sont engagés a améliorer les droits des homosexuels. Ex-république yougoslave de 4,2 millions d’habitants, indépendante depuis 1991, la Croatie a parcouru un long chemin en matière des droits des homosexuels depuis sa première Gay Pride, en 2002, lorsque les participants à la marche avaient été agressés par des extrémistes. Depuis, les Gay Pride ont lieu régulièrement, toujours encadrées néanmoins par d’importantes mesures de sécurité. Plus de la moitié (53%) de la population gay en Croatie, souhaite se marier et plus d’un tiers avoir des enfants, selon un sondage réalisé en novembre dernier par le groupe Pride.

 

 

Source : tetu.yagg.com, le 6 septembre 2014.

 

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Thèmes politiques et identitaires

Repost 0
Commenter cet article