William Feller

Publié le 24 Mai 2014

William Feller

 

 

William Feller (né à Zagreb le 7 juillet 1906, mort à New York le 14 janvier 1970) fut un mathématicien distingué. Ses prénoms de baptême furent Vilibald, Srećko et ce n’est qu’en rentrant à l’université qu’il raccourcît ses prénoms en Vilim.  Après deux ans d’études des mathématiques à l’université de Zagreb il continua à l’université de Göttingen où il obtint le doctorat ès mathématiques en 1926 (à l’âge de 22 ans !) sous la direction de Richard Currant.  William rédigea certaines parties de sa thèse de doctorat pendant ses études à Zagreb.

Il fut professeur à Kiel en Allemagne (1928-1933), Copenhague en Danemark (1933-1934), Stockholm et Lund en Suède (1934-1939).  En 1939 il épousa Clara Nielsen.  Puis en 1939 il s’installa aux Etats Unis où il enseigna aux universités Brown, Cornel et en 1950 à l’université de Princeton.

En 1934 Feller a écrit pour Zentralblatt für Mathematik la revue de fameux Grundbegriffeder Wahrscheinlichkeitsrechnung (Les Bases de la Théorie de Probabilité) d’A.N. Kolmogorov.

En 1939 il était un des fondateurs de «Mathematical Reviews» et entre 1944 et 1945 il en devint le directeur exécutif.

En tant qu’un des fondateurs de la théorie de probabilité moderne comme une discipline scientifique il est le plus connu par son œuvre en deux volumes «An Introduction to Probability Theory And Its Application».  Cette monographie est considérée parmi les textes mathématiques les plus remarquables de 20eme siècle.  Elle a été traduite en Russe (avec l’avant-propos au premier volume écrit par Kolmogorov), Chinois, Espagnol, Polonais et Hongrois.

Il  existe environ 150 références qui portent le nom de Feller : Le Processus Feller, La fonction de transition Feller, Le Semi-group de Feller, la propriété de Feller, les mouvements Feller- Brown, le test d’explosion Feller, la condition Lindenberg – Feller, l’operateur Feller, le potentiel Feller, les mesures Feller, les opérateurs différentiels indéfini de Krein-Feller, L’équation de Kolmogorov-Feller etc.

Au congrès international des mathématiciens à Edinburgh en 1958 Feller a présenté un discours plénière «Quelques connections nouvelles entre la probabilité et l’analyse classique» (Some new connections between probability and classical analysis).

Au congrès international des mathématiciens qui a eu lieu en 1966 à Moscou il a été élu membre de comité scientifique international pour l’élection des candidats pour la médaille «Fields».  Feller a proposé 17 étudiants préparant leur thèse de doctorat.

Il a été membre de plusieurs Académies nationales : L’ex Yougoslave (maintenant Croate) Académie des Sciences et Arts à Zagreb, L’Académie royale des sciences de Danemark, L’Académie Nationale des Sciences des Etats Unis, L’Académie américaine des arts et sciences à Boston. Aussi a-t-il été le membre de plusieurs autres organisations scientifiques prestigieuses telles que La Société royale des statistiques à Londres, La Société des mathématiciens de Londres (membre honoraire).

A titre posthume en 1970 il a reçu du président des Etats Unis la médaille des Sciences pour l’année 1969.  En 1996 un astéroïde (21276 Feller – 1996 TF5) a été nommé à son honneur.

Le 17 juillet 1953 William Feller a présenté à Zagreb une conférence en langue croate sous le titre : «La théorie mathématique de diffusion».

Il garda toujours le contact avec sa famille et ses collègues de l’Université de Zagreb.  Après la seconde guerre mondiale Feller s’est rendu à Zagreb quatre fois : en 1953, 1956, 1957 et 1958.

Selon Vladimir Vranić, le professeur des mathématiques à l’Université de Zagreb, «non seulement  William Feller ne cacha ses origines Croates mais il en fut fier»

J. Dieudonné, le mathématicien français de renommé et membre du groupe Bourbaki dans son livre «Le Panorama des Mathématiques Pures – Vu Par N. Bourbaki» (Academic Press, New York, London 1982) nota que les bases principales de la théorie de probabilité sont liées aux noms suivants :  J. Bernoulli (1654-1705), A. de Moivre (1667-1754), P. Laplace (1749-1827), D. Poisson (1781-1840), P. Čebišev (1821-1894), A. Markov (1856-1922), E. Borel (1871-1956), N. Wiener (1894-1959), P. Lévy (1886-1971), A. Kolmogorov (1903-1987), A. Hinčin (1894-1959).  W. Feller (1906-1970), J. Doob (1910-2004) et G. Hunt (n. 1916).


 

 

Traduit du croate par Nikola Zdenković.

Source : http://feller.zpm.fer.hr/?p=53


 

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Scientifiques

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article