Slavko Linić

Publié le 7 Mai 2014

Corruption en Croatie : Zoran Milanović limoge son ministre des Finances

 


 

Accusé d’avoir fait perdre plusieurs millions d’euros à l’État croate, le ministre des Finances Slavko Linić a été démis de ses fonctions. Ce nouveau scandale politique, à quelques semaines du scrutin européen, pourrait entraîner des élections législatives anticipées en Croatie.


 

Le ministre des Finances croate Slavko Linić a été limogé mardi 6 mai par le Premier ministre social-démocrate Zoran Milanović après l’ouverture d’une enquête judiciaire sur une affaire qui aurait fait perdre 3,5 millions d’euros à l’État croate.

Slavko Linić a été évincé pour avoir permis à un homme d’affaires de la société Spačva de rembourser ses arriérés en échange de terrains et de bâtiments qui auraient été estimés bien au-dessus de la valeur du marché. « Le ministre des Finances n’a plus ma confiance », a déclaré le Premier ministre Zoran Milanović. « La valeur du terrain a été surévaluée. Les sociétés ne peuvent pas êtres sauvées aux frais de l’État », a-t-il poursuivi.

Lors d’une conférence de presse donnée hier après-midi, le désormais ex-ministre des Finances a indiqué que toutes les opérations avec la société Spačva avaient été faites conformément à la loi. « J’accepte la décision du Premier ministre », a toutefois déclaré Slavko Linić qui n’a pas souhaité faire davantage de commentaires sur l’affaire. « Je ne veux pas compromettre les chances de mon parti de gagner les prochaines élections au Parlement européen », a-t-il justifié, avant d’ajouter qu’il s’exprimerait sur son départ après le 25 mai, date des élections européennes.

Les relations entre le Premier ministre et l’ancien ministre des Finances se sont détériorées au cours des quatre derniers mois suite à une série de petits scandales dans lesquels seraient impliqués les plus proches collaborateurs de Slavko Linić. Le dialogue entre les deux hommes a été interrompu notamment depuis la démission de Nada Čavlović Smiljanec. La directrice générale des Finances publiques et proche de Slavko Linić est accusée d’avoir bloqué le paiement d’une dette de 12 millions de kunas à la fonderie d’Osijek (OLT).

Suite au départ de Slavko Linić, le ministre adjoint des Finances Boris Lalovac a été nommé pour lui succéder. Une nomination que doit encore approuver le Parlement.

Pour ce pays, où le chômage ne fait qu’augmenter et où la récession persiste depuis 2009, ce changement à la tête du ministère de l’Économie pourrait engendrer une crise politique. Selon le dernier sondage de CRO demoskop, 40 % des Croates souhaiteraient des élections anticipées.



 

Par Laëtitia Moreni

Source : balkans.courriers.info, le mercredi 7 mai 2014

 

 

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Hommes politiques, militaires et diplomates

Repost 0
Commenter cet article