La Ligue antifasciste de Croatie

Publié le 11 Mai 2014

Création de la Ligue antifasciste de Croatie

 

 

Zagreb – A Zagreb, après la signature d'une charte, a été fondée la Ligue antifasciste de la République de Croatie (Antifašistička liga HR), dont le but est d'incorporer l'antifascisme dans les fondements de la société croate.

Cette ligue s'opposera systématiquement à toutes les manifestations nazies et fascistes et demandera que la Croatie applique effectivement les dispositions constitutionnelles et légales, démocratiques, la laïcité (en serbe : le sécularisme), dans un Etat sensible aux questions sociales et au respect de la dignité des travailleurs, a-t-il été affirmé à cette occasion, selon un communiqué de l'agence de presse Hina

En présence de membres de la NOB (Guerre de libération nationale, 1941-1945) et de personnalités de la vie publique et culturelle, la charte fondatrice a été signée par les représentants des associations des combattants antifascistes, des organisations non gouvernementales ou du Conseil national serbe (Srpsko narodno vijeće, SNV).

Considérant que 24 ans après l’indépendance de la Croatie il n'existe pas de société démocratique, le membre du Sabor (parlement croate) et président du SNV, Milorad Pupovac, a affirmé qu'en Europe il y a peu de villes, particulièrement  dans les capitales, qui ont eu un mouvement antifasciste vigoureux comme en Yougoslavie et en Croatie, il a souligné le fait qu'aucune rue de Zagreb ne porte le nom du 8 mai, jour de Libération de l'occupation et de ce gouvernement
collaborateur qu'était l'Etat  Indépendant Croate (NDH).

(...)

Par ailleurs, la charte de la Ligue antifasciste a été signée lors d'une conférence de presse par les représentants des organisations Documenta - Centre pour la prise en compte du passé, le SNV, l'Union des combattants antifascistes et des antifascistes de Croatie (SABH), ainsi que par Juraj Hrženjak, en tant qu'initiateur de l'idée de fondation de la Ligue antifasciste.

Figurent aussi parmi les organisations:  le  Comité civique pour les droits de l'Homme (Goljp), le Conseil national rom (Romsko nacionalno veće), la Communauté juive (Jevrejska opština), Jevrejska verska zajednica "
Bet Israel", Veće romske nacionalne manjine Grada Zagreba, la Maison des droits de l'Homme de Zagreb (Kuća ljudskih prava Zagreb), Mlade antifašistkinje i antifašisti Zagreba, le Forum Démocratique Serbe (Srpski demokratski forum), Centar za mirovne studije, B.A.B.E, Savez društava "Josip Broz Tito" et Savez ratnih i vojnih invalida RH iz Drugog svetskog rata, selon l'agence de presse Hina.



Source : Osnovana Antifašistička liga HR, Tanjug (B92), 9 mai 2014. Sur le site de Documenta, une présentation de la charte, en Pdf (et en  croate).


 

 

Source : http://serbie-droitshumains.blogspot.sk/2014/05/creation-de-la-ligue-antifasciste-de.html


 

 

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Evénements

Repost 0
Commenter cet article