Rapprochement avec la Norvège par le biais de l'EEE

Publié le 11 Mars 2014

La Croatie rejoint l'EEE

 

Le gouvernement norvégien a décidé le 7 mars de demander au Parlement norvégien (Storting) d'approuver l'élargissement de l'accord de l'EEE, de manière à ce que la Croatie puisse rejoindre l'Espace Économique Européen (EEE). Cette étape ouvre de nouvelles perspectives de collaboration plus suivie entre la Norvège et la Croatie, aussi bien dans le monde du travail que pour les individus.

« Je suis heureux que la Croatie ait aujourd'hui rejoint l'Union Européenne (UE) et qu'elle ait resserré ses liens avec la Norvège à travers le traité de l'EEE », déclare Vidar Helgesen, ministre chargé des affaires de l'EEE et des rapports avec l'UE.

L'accord devrait entrer en vigueur au cours d'avril 2014. La Croatie est devenue membre de l'UE le 1er juillet 2013, et les négociations sur l'élargissement de l'EEE par l'ajout de la Croatie ont été menées à bien en décembre. Les clauses de l'accord de l'EEE seront également applicables à la Croatie, et les parties en négociation sont en outre convenues de nouvelles aides financières au développement économique et social, accordées par les trois États EEE/AELE à travers les mécanismes financiers de l'EEE.

« La Norvège contribuera à hauteur d'environ 78 millions NOK dans la période du 1er juillet 2013 au 30 avril 2014. Les champs d'intervention seront précisés dans un accord-cadre passé avec la Croatie. Le soutien norvégien apportera une contribution importante au développement social et économique de la Croatie, et ouvrira la voie à une collaboration économique et politique plus étroite avec ce pays », déclare M. Helgesen.

« Il était important pour le gouvernement d'assurer l'ouverture de l'UE aux produits de la mer norvégiens, suite à l'élargissement à la Croatie. Les négociations ont permis à la Norvège d'augmenter son quota de harengs pour au total 1400 tonnes », commente Vidar Helgesen.

L'accord d'élargissement de l'EEE prévoit les mêmes dispositifs de transition que l'accord d'élargissement de l'UE à la Croatie. Ceci concerne entre autres la libre circulation des travailleurs, chaque pays de l'UE et de l'EEE pouvant choisir d'encadrer par des restrictions l'immigration de travailleurs croates, dans un premier temps pour une période de deux ans. Celle-ci pourra plus tard être prolongée de cinq années au total, en respectant certaines conditions données.

Le gouvernement a pour l'instant décidé de ne pas se servir de ce droit à limiter l'immigration en provenance de Croatie. La Suède, le Danemark et la Finlande en ont fait de même. La Croatie est un petit pays et la Norvège ne s'attend pas à un flux migratoire important venu de là. Si l'évolution ne devait pas aller dans ce sens, le gouvernement garde la possibilité - prévue par les clauses de l'accord - d'adopter des mesures restrictives à une date ultérieure, au cours de la période de transition de sept ans au total.

 

 

Source : http://www.newspress.fr/Communique_FR_276563_2606.aspx

 

 

 

 

 

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Norvège-Croatie

Repost 0
Commenter cet article