L'Alliance pour la Croatie

Publié le 11 Février 2014

Les nationalistes s'unissent 

 

L’écrivain nationaliste croate Leo Marić nous envoie un texte à propos d’un changement de la donne politique en Croatie. Les nationalistes croates, longtemps divisés, forment une Alliance pour la Croatie.

Quelques mois après l’annonce de la création d’une grande alliance patriotique, celle-ci a été présentée au public ce mercredi 5 février 2014 à Zagreb. L’Alliance pour la Croatie (Savez za Hrvatsku) a vu le jour en tant qu’alliance de 8 partis politiques.

En Croatie, 100 signatures de citoyens collectées dans la rue permettent de fonder un parti. En conséquence, le pays dispose de 140 partis enregistrés, bien que entre 30 à 40 soient actifs au quotidien en politique. La scène politique patriotique est particulièrement en proie à des divisions. Plus de 10 partis sont actifs au sein de cette sphère politique. 

Lors des élections européennes d’avril 2013, faisant suite à l’entrée de la Croatie au sein de l’Union Européenne, aucune des listes nationalistes n’a obtenu d’élu. Cependant, la nationaliste modérée Madame Ruža Tomašić a été élue sur la liste du Parti conservateur HDZ.

Lors de ce scrutin européen, les partis nationalistes ont récolté ensemble un peu moins de 10 % des voix.

La création de cette alliance est donc nécessaire afin d’obtenir des sièges au sein du Parlement européen. La coalition présentera probablement un candidat commun lors des élections présidentielles qui se dérouleront à la fin de l’année 2014 et des listes communes lors des élections législatives de 2015. 

L’alliance est constituée de différents partis patriotiques modérément eurosceptiques et de partis nationalistes. L’Alliance démocratique croate de Slavonie et Barania (Hrvatski demokratski savez Slavonije i Baranje, - HDSSB) est le plus grand parti de l’alliance. Il dispose de 7 sièges au Parlement [national]. Ce parti régionaliste de Slavonie et Barania a été fondé en 2005 par le héros de guerre croate et général Branimir Glavaš, ancien politicien de haut niveau du HDZ. Le parti met en avant à la fois le régionalisme économique slavonien et un nationalisme croate modéré ainsi que l’héritage politique du premier président croate Franjo Tuđman au cours des années 1990. 

Hrast, un parti conservateur relativement nouveau signifiant « chêne », est le deuxième membre le plus important de la coalition. Il a été créé en 2010 par des mouvements aux racines catholiques et certains politiciens nationalistes modérés. Ayant récolté de piètres résultats lors des élections législatives de 2011 et des élections européennes de 2013, son importance s’est accrue lorsqu’il a lancé une campagne en vue de voir organiser un référendum visant à obtenir l’inscription au sein de la Constitution du principe que le mariage est une union entre un homme et une femme. L’Aurore croate – Parti national (Hrvatska zora – stranka naroda), un nouveau parti, est un autre membre de la coalition. Il est dirigé par Milan Kujundžić qui en 2012 est arrivé second lors de l’élection à la tête du HDZ. Le Parti croate du droit (Hrvatska stranka prava - HSP) dont le président est Daniel Srb fait également partie de l’alliance ainsi que de petits partis conservateurs et nationalistes tels que l’Action pour une meilleure Croatie (Akcija za bolju Hrvatsku - ABH) du Général Željko Sačić, Serment pour la Croatie (Zavjet za Hrvatsku) du Général Marko Lukić, le Parti des paysans autonomes croates (Autohtona Hrvatska seljačka stranka - A-HSS) du héros croate de guerre Branko Borković et le Parti de la famille (Obiteljska stranka - OS). 

L’Alliance pour la Croatie a pour objectif de surmonter le bipolarisme du centre-droit HDZ (Hrvatska demokratska zajednica – Union Démocratique Croate) et du centre-gauche SDP (Socijaldemokratska partija –Parti social-démocrate) et de se placer sur l’échiquier politique en tant que troisième possibilité. Le premier coordinateur de l’alliance, le président du HDSSB Vladimir Šišljagić, déclare : « Nous en avons assez de l’alternance des gouvernements bleus et rouges. » 

L’alliance est favorable à la préservation des valeurs traditionnelles et des intérêts nationaux croates, à l’expulsion des anciens cadres communistes de l’appareil d’État, à la défense des intérêts des Croates de Bosnie et Herzégovine,… L’alliance désire que l’Union Européenne soit une alliance d’États-nation. Cependant, certains des dirigeants de l’alliance sont opposés au processus de centralisation qui a cours au sein de l’Union Européenne et certains d’entre eux sont favorables au fait que la Croatie quitte l’Union Européenne. 

 

Un espace disponible pour l’alliance 

Les derniers sondages montrent qu’un espace existe pour l’alliance, car le centre-gauche au pouvoir chute dans les sondages et le centre-droit n’en profite pas. Des représentants de l’aile droite du parti conservateur HDZ pourraient être tentés de la rejoindre.


 

Source : http://lionelbaland.hautetfort.com/archive/2014/02/07/croatie-les-nationalistes-s-unissent-5292727.html

 

 

Rédigé par brunorosar

Publié dans #Evénements

Repost 0
Commenter cet article